Nouvel An à Edimbourg – Hogmanay 2016

Bonjour à tous !

Le 31 janvier, après le travail, nous avons sauté dans un train direction le pays de Jamie Fraser ! Après avoir préparé notre dîner dans le train : sandwiches saumon/Philadelphia et prosecco, nous avons fait connaissance de nos voisins. Six charmants Anglais du Kent avec qui on s’est pris des fous rires pendant..six heures.

Débarquées à Édimbourg, halte à l’auberge de jeunesse puis direction le centre-ville pour voir le feu d’artifice !

Alors déjà, il faut savoir qu’à Édimbourg, ils tirent un feu d’artifice toutes les heures jusqu’à minuit ! Ouais ils sont comme ça les Écossais. Voici le genre de feu qu’il y avait TOUTES LES HEURES ! Déjà là tu te dis : « Ah ouais, les mecs, ils envoient du lourd ! »

Pour patienter, nous nous sommes baladées dans les rues, allant de scène en scène écouter de la musique. Enfin baladées…on s’est frayées un chemin à travers les gens, les verres de bières et les barquettes de frites. Et enfin, minuit est arrivé ! Et avec lui, le meilleur feu d’artifice de tous les temps ! Le genre de feu d’artifice qui commence par le bouquet final !

Voilà…voilà…

Nous avons ensuite été bloquées pendant de longues minutes dans la foule. Je suis pas une stressée de la vie, mais cette nuit là, j’ai vraiment flippé. Des mouvements de foules, des gens qui sont écrasés contre les barrières, des gens qui crient, qui passent par-dessus les grilles, pas de sécurité, pas de police, rien. Juste la foule livrée à elle-même.

Le lendemain, on a attaqué 2016 avec un brunch de folie : toasts au saumon fumé d’Ecosse, œufs brouillées, pancakes au sirop d’érable, salade de fuits frais, jus d’orange frais et English Breakfast Tea. Miam !

DSC_0015.JPG

On s’est ensuite rendues sur Carlton Hill pour voir LA vue mythique d’Édimbourg.

(Je me suis prise pour Anne Hathaway dans l’adaptation de Un jour de David Nicholls… ❤ )

Ensuite mes folles dingues de copines ont décidé de se lancer un défi pour commencer 2016 : monter le Arthur’s seat. Ouais, ouais, une rando de 3 heures un 1er janvier, ouais ouais… Pour la petite histoire, la colline était un point de défense stratégique de la ville au Moyen-Age et son nom est apparu par la suite dans de nombreuses histoires de la légende arthurienne (mais si, Alexandre Astier, tout ça, tout ça…) Si bien, qu’on lui a donné le nom de Arthur’s seat ou « Siège du Roi Arthur » car on estimait que le site aurait pu accueillir Camelot, le château légendaire du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde.

C’était clairement l’enfer. Montée en pente raide pendant 20 minutes, avec des chaussures pas adaptées. Une piste pleine de cailloux, et des gens qui glissent sur quelques mètres. La bruine, le vent et pas d’eau !! Sans mentir, on se serait cru dans les Pyrénées. Finalement, on arrive sur une piste herbeuse et plate. Et on peut admirer la vue : la ville, la mer, et les Highlands. Et on se remet à monter, mais cette fois avec des pierres posées une à une pour former un escalier. 1 marche, 2 marches, 3 marches…102 marches…et puis on arrête de compter. On est redescendues à temps trois heures plus tard, la nuit tombait, on avait toujours pas d’eau, on était trempées et boueuses mais heureuses. Yes we did it ! 

Le 2 janvier, les jambes en compote, nous sommes restées en centre-ville pour faire du shopping.

L’après-midi, nous sommes allées visiter des cimetières, sur la trace des fantômes d’Édimbourg. Ouais, on est comme ça nous.

La paire de chaussures m’a, personnellement, fait un peu flipper…

Après avoir lu « J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Édimbourg », j’ai appris que la capitale écossaise était connue pour être une ville peuplée de fantômes, notamment celui de Bobby. Bobby était un Skye Terrier, qui après la mort de son maître, a veillé sur sa tombe pendant 14 ans. Le restaurant où venait déjeuner le maître du chien, expose, depuis 1872, une statue de Bobby en bronze. Le chien est aujourd’hui un symbole de fidélité dans toute l’Ecosse. (Désolé pour la qualité de la photo…)

DSC_0100.JPG

Pour se remettre de nos émotions, nous avons dîné au Ghillie Dhu, un pub situé dans une église géorgienne. Au dessert, incontournable, le cranachan (meringue, framboise, crème, whisky).

Le 3 janvier, nous avons erré dans les rues où nous sommes tombées nez à nez avec The Elephant House (Ahhhhhhh !!!). C’est le coffee shop où J.K Rowling a commencé à écrire Harry Potter. 

D’ailleurs la ville compte E-N-O-R-M-E-M-E-N-T de coffee shops ! Dans une même rue, vous pouvez voir : magasin, coffee shop, épicerie, coffee shop, pub. C’est quelque chose que j’ai trouvé génial ! Pas de Starbucks, ici les gâteaux sont faits maisons et on prend le temps de vous parler pendant que le lait de votre chocolat est en train de chauffer.

L’après-midi, direction le port de Leith (Les Etoiles de Noss Head…) pour visiter le Royal Yacht Britannia. C’est le dernier yacht de la famille royale qui a effectué près de 1000 voyages officiels à travers le monde.

Après avoir fait les imbéciles sur le bateau, on s’est arrêtées prendre un cream tea avec vue sur la mer. Vous noterez le flocon de neige sur le chocolat chaud…

DSC_0139

Et voilà, c’est déjà l’heure de rentrer sur Londres et de prendre le train avec la mer du Nord déchaînée en toile de fond…

20160103_134221.jpg

Welcome to 2016 ! 

Publicités

Un commentaire sur “Nouvel An à Edimbourg – Hogmanay 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s