Wishlist 2017

Hello tout le monde !

Je vous présente ma Wishlist livresque. Je la décline en fonction des saisons puisque c’est un paramètre qui joue beaucoup dans mes achats. J’espère de tout cœur que vous découvrirez de nouvelles pépites ! 🙂

~ Printemps ~

gif spring

Au printemps, on fait le grand ménage. On commence par vider ses armoires et ses placards et on se débarrasse de tout le superflu : chaussettes percées, vaisselle ébréchée, robot en panne, chaussures trop petites… Et on s’organise pour prendre du temps pour soi. Quelques lectures en conséquence :

*J’arrête de m’épuiser, Marléne Schiappa
*J’arrête d’être débordée, Barbara Meyer
*Savoir s’organiser au quotidien, Hélène Jovignot
*10 minutes pour soi, Françoise Réveillet
*Comment bien démarrer votre semaine, Patrice Rolot

Au printemps, la nature renaît. Les hirondelles reviennent, les fleurs colorent la campagne et les jardins. A lire durant ces mois :

*Au premier chant du merle, Linda Olsson : Fraîchement installée à Stockholm, Elisabeth se retire du monde jusqu’au jour où…Ce récit d’une rééducation sentimentale est aussi une invitation au voyage nommé lecture.

*Le jardin des secrets, Kate Morton : À la mort de sa grand-mère, Cassandra hérite d’un mystérieux cottage en Cornouailles dont le jardin secret pourrait bien apporter les réponses au mystère d’une petite fille abandonnée…

*Histoire naturelle, Editions Flammation

*Les Héritiers des Highlands, Paulo Quinn : chevauchée dans les vertes prairies écossaises

*L’antichambre des souvenirs, Iman Ayitayo : un journal intime et une clé recouverts de pétales de fleurs roses en couverture…Spring is coming

*Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano : un pommier en fleurs sur la couverture…Spring is here

*La dernière conquête du major Pettigrew, Helen Simonson : un afternoon tea dans la campagne anglaise

*Arthur, Luc Besson : l’épopée folle des Minimoys dans le jardin

*Les chroniques de Virgin River, Robyn Carr : Repartir à zéro, quitter la ville et s’installer à la campagne, est-ce la solution pour faire son deuil ?

Au printemps, on est un peu fleur bleue (sans mauvais jeu de mots) et la romance nous inspire avec d’un côté la romance historique :

*Si vous m’embrassez, Sylvia Day : lors d’un jeu dans une garden party, les yeux bandés, une noble anglaise mariée à un comte, embrasse un inconnu

*Le secret de Pembrooke Park, Julie Klassen : une romance dans un château anglais

*La ronde des saisons : Scandale au printemps, Lisa Kleypas : XIX siècle, une riche héritière doit se trouver un époux lors de la saison anglaise mais ne l’entend pas de cette oreille

*Sans orgueil ni préjugés, Cassandra O’Donell : Ambiance Fête de la Saint Patrick avec ce nom irlandais et cette couverture verte

*Summerset Abbey, TJ Brown : 1913, trois filles qui grandissent ensemble dans un château anglais sans s’apercevoir de la lutte des classes qui émerge dans le monde moderne

Et la romance contemporaine :

*Seulement si tu en as envie, Bruno Combes : une vie ordinaire qu’on pensait pouvoir mener de front, un amour adolescent qu’on croyait oublié, une rencontre imprévue et c’est la remise en cause de toute une existence

*Au plaisir d’aimer, Janine Boissard : des peintres invités dans un château vendéen

Au printemps, on voit la vie sous un nouveau jour et on apprécie les petits bonheurs du quotidien :

*Journal d’un homme heureux, Philippe Delerm : Philippe Delerm, pas besoin d’en dire plus

*La vie est faite de ces toutes petites choses, Christine Montalbetti : savoir apprécier les choses qui nous entourent

*Les premières fois, Santiago Amigorena : flash back sur les petits moments de bonheur qui ont marqué notre enfance et adolescence

*Guides des égarés, Jean d’Ormesson : C’est à la question : «Qu’est-ce que je fais là ?» que s’efforce de répondre ce manuel de poche qui n’a pas d’autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d’en tirer à la fois un peu de plaisir et, s’il se peut, de hauteur.

Au printemps, on rêve de grands espaces et de découvertes :

*Suzon, Louise Bachellerie : tout quitter et partir à l’aventure sur un bateau

*Ecosse, terre de légendes, Michel Rodrigue : balade dans les vertes contrées du Nord

~ Eté ~

gif summer2

L’été c’est la chaleur, la plage, les glaces et les vacances ! Alors on sort les romans qui sentent bon les grands départs, les voyages et le sud. Dans la wishlist de l’été, on retrouve des senteurs d’Italie, de rencontres fortuites, et de nuits au clair de lune. C’est aussi l’occasion de lire de gros pavés !

*Outlander, la Croix de Feu, Diana Gabaldon : 1 532 pages quand même !

C’est l’été, direction plein Sud !

*Les amoureux de l’hôtel Montini, Mark Lamprell : Rome, trois histoires. Une femme fête son enterrement de vie de jeune fille à Rome mais tombe sur un jeune anglais, un couple qui revient sur les traces du début de leur amour et deux belles sœurs qui se retrouvent à Rome pour accomplir la dernière volonté de leur mari et frère.

*Captive, Renée Ahdieh : La Turquie de Shéhérazade, les senteurs d’Orient du riad du calife

*La Maîtresse de Rome, Kate Quinn : on retourne en Italie au temps de l’Antiquité

*Les Luminaires, Eleanor Catton : la ruée vers l’or en Nouvelle-Zélande, des parfums d’ailleurs

*Ce mexicain qui venait du Japon et me parlait de l’Auvergne, Jean-Claude Lalumière

*Petit traité sur l’immensité du monde, Sylvain Tesson : le carnet de route du célèbre globe-trotter français

C’est l’été, calor a la playa :

*La ronde des saisons : Secret d’une nuit d’été, Lisa Kleypas : XIX siècle, la suite des aventures amoureuses de la bande d’amies aristocrates anglaises

*Pour la peau, Emmanuelle Richard : une rencontre hasardeuse entre deux inconnus

*After, Anna Todd : Hot summer, hot fever

*De tes nouvelles, Agnès Ledig : Valentine, institutrice dans un village vosgien, avait vu entrer dans sa vie Eric, meurtri par la mort de sa femme, et sa fille Anna Nina. Devenus amants, Eric et elle se sont séparés, incertains de leurs sentiments. Le veuf inconsolable est cependant revenu avec sa fille et la fondation d’une nouvelle famille semble être une évidence. Mais une présence masculine inattendue vient semer le trouble.

*Je peux très bien me passer de toi, Marie Vareille : deux copines que tout rassemble sauf leur comportement envers les hommes,  la séductrice et la romantique décident de se mettre dans la peau l’une de l’autre mais rien ne se passe comme prévu

Partir loin (…ou pas) pour faire le point sur sa vie :

*Sans bagage, Clara Bensen : Une rencontre en ligne. Tout les oppose mais ils décident de partir en voyage ensemble. 8 pays en l’espace de 3 semaines. La règle du jeu ? Pas de réservation d’hôtel, pas de programme, juste les billets aller-retour et, surtout, pas de bagage. Un périple entre carnet de voyage et histoire d’amour.

*Walden ou la vie dans les bois : un homme s’exile pendant deux ans dans une cabane coupée du monde

*Wild, Cheryl Strayed : tout quitter et partir seule faire un trek pour apprendre qui on est vraiment

*Vingt cinq ans de solitude, John Haines : un exil de vingt-ans dans une cabane en Alaska

*La nuit des Trente, Eric Metzger : un homme erre seul dans la nuit parisienne qui marque sa 30e année et fait le point sur son existence

~ Automne ~

gif fall

L’automne est ma saison préférée ! Il fait moins chaud, les couleurs sont magnifiques, les châtaignes grillent, les tasses se remplissent de thés et de chocolat chaud, et les livres s’empilent pour anticiper les longues nuits d’hiver. Pour cette saison, je choisis des livres à l’esprit cocooning :

*Le livre du hygge, Meik Wiking : la philosophie du bonheur à la danoise

*Conseils de fées et potions magiques pour se sentir bien, Valérie Motté : un grimoire plein de petites astuces pour améliorer son quotidien

*La renarde, Hugues Douriaux : Une promenade dans les bois, où l’héroïne va tomber nez à nez avec une renarde qui lui redonnera goût à la vie

*La disparue de Cambridge, Christian Jacq : ambiance rentrée des classes dans la prestigieuse université anglaise

*Quelqu’un comme toi, Xavier Bosch : ambiance bibliothèque avec une histoire qui naît chez un bouquiniste parisien

Des lectures pour Halloween :

*Les étoiles de Noss Head : Accomplissement, Sophie Jomain : des créatures, parfaites pour célébrer Halloween, peuplent ce livre

*Rose morte : floraison, Céline Landressie : une histoire de vampires dans le Paris du XVIe siècle

~ Hiver ~

gif winter

Enfin l’hiver est là avec ses contradictions livresques : flocons de neige et froid polaire ou ambiance cosy et lumineuse au coin du feu près du sapin de Noël ? En tout cas, les livres aux titres hivernaux ou couvertures enneigées ne manquent pas en librairie. Parfait pour le challenge ! >> Lien vers : *Cold Winter* !

Pour le challenge de l’année prochaine, je compte lire :

*Café givré,  Suzanne Selfors : L’hiver glacial, un coffee shop où se protéger du froid et un vœu exaucé

*La fille du froid, Rupert Tomson : histoire d’une fille née in vitro grâce à un embryon congelé et qui décide de s’enfuir, toujours plus au Nord

*La Liste de Noël, Jojo Moyes : En plein shopping de dernière minute pour boucler la liste des cadeaux pour sa famille, Chrissie remet en question les obligations sociales de Noël et envoie tout balader

On prend la route vers les pays du Nord où le froid et la pluie sont maîtres de la météo : Islande, Ecosse, Scandinavie, Alaska.

*Pêcheur d’Islande, Pierre Loti : terre glaciale, hostile et magnifique racontée par un pêcheur breton

*Zona frigida, Anne Ragde : une croisière à destination des terres du grand Nord pour pouvoir régler ses comptes…mais avec qui si ce n’est soi-même ?

*Les Clan Seekers, Arwen Elys Dayton : le ciel gris, menaçant et pluvieux de l’Ecosse prend la plus grosse partie de la couverture

*Erik le Viking, Terry Jones : un viking, la Scandinavie, « C’est le Nord ! »

*Indian Creek, Pete Fromm : un exil dans les Montagnes Rocheuses au cœur de l’hiver, hymne aux grands espaces sauvages

*Le Grand Jeu, Cécile Minard : Une femme décide de s’isoler dans un refuge accroché à la paroi d’un massif montagneux. Elle s’impose la solitude, ainsi qu’un entraînement physique et spirituel intense. Mais sa rencontre inattendue avec une ermite bouleverse ses plans.

*Le Grand marin, Catherine Poulain : Quand Lili Colt arrive à Kodiak, un port de l’Alaska, elle sait qu’elle va enfin réaliser son rêve : s’embarquer sur un de ces bateaux qui partent pêcher au loin. Le choc est brutal. Il lui faut dormir à même le pont dans le froid insupportable, l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, les blessures…Seule femme au milieu de ces hommes rudes, au verbe rare et au geste précis qui finiront par l’adopter.

Nous reste-t-il un peu de place pour la romance pour réchauffer nos cœurs ?

*De ronces et d’écume, Danielle Guisiano : une couverture aux teintes grises et roses, romance historique où une noble irlandaise décide de prendre son destin en main

*L’ange de minuit, Lisa Kleypas : Saint-Pétersbourg, 1870. Tasia sera exécutée demain à l’aube. Grâce à l’aide d’une servante, elle parvient à s’enfuir. Elle gagne l’Angleterre et réussit à obtenir une place de gouvernante chez lord Stokehurst. Aujourd’hui, c’est elle la servante, face à un homme habitué à régner et à obtenir tout ce qu’il veut. Y compris la ravissante Tasia.

L’hiver marque également le début d’une nouvelle année et avec elle les bonnes résolutions. Alors cette année, pourquoi ne pas décider de manger moins de viande ? De partir en voyage au bout du monde ?

*Antispéciste, Aymeric Caron : En remettant en question la place de l’Homme selon son utilité pour la Terre, l’auteur remet en cause notre mode de vie

*1 000 choses à voir dans le monde, Lonely Planet : en panne d’inspiration pour les prochaines vacances ?

*Peut-on prévoir l’avenir, Jacques Attali : petit grimoire à l’usage de ceux qui voudraient analyser leur présent pour prévoir leur avenir

Et voilà ma wishlist du moment ! Elle compte à ce jour 64 ouvrages. Bien entendu, elle évoluera au gré de mes envies (et de mes achats !)

Je vous fais de gros bisous ! A bientôt ! ❤

Publicités

Wishlist : 1 saison = 10 livres !

Hello tout le monde !

Je vous présente ma Wishlist livresque. Je la décline en fonction des saisons puisque c’est un paramètre qui joue beaucoup dans mes achats. J’espère de tout cœur que vous découvrirez de nouvelles pépites ! 🙂

~ Printemps ~

gif spring

Au printemps, on fait le grand ménage. On commence par vider ses armoires et ses placards et on se débarrasse de tout le superflu : chaussettes percées, vaisselle ébréchée, robot en panne, chaussures trop petites… Et on s’organise pour prendre du temps pour soi. Quelques lectures en conséquence :

*J’arrête le superflu, Joanne Tatham
*L’art de la simplicité, Dominique Loreau
*L’art de l’essentiel, Dominique Loreau
*J’arrête de m’épuiser, Marléne Schiappa
*J’arrête d’être débordée, Barbara Meyer
*Savoir s’organiser au quotidien, Hélène Jovignot

Au printemps, la nature renaît. Les hirondelles reviennent, les fleurs colorent la campagne et les jardins. A lire durant ces mois :

*Au premier chant du merle, Linda Olsson

*Le jardin des secrets, Kate Morton

*Histoire naturelle, Editions Flammation

*Les Héritiers des Highlands, Paulo Quinn : chevauchée dans les vertes prairies écossaises

*Au plaisir d’aimer, Janine Boissard : des peintres invités dans un château vendéen

*L’antichambre des souvenirs, Iman Ayitayo : un journal intime et une clé recouverts de pétales de fleurs roses en couverture…Spring is coming

*Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano : un pommier en fleurs sur la couverture…Spring is here

*La dernière conquête du major Pettigrew, Helen Simonson : un afternoon tea dans la campagne anglaise

*Arthur, Luc Besson : l’épopée folle des Minimoys dans le jardin

*Le secret de Pembrooke Park, Julie Klassen : une romance dans un château anglais

*Si vous m’embrassez, Sylvia Day : lors d’un jeu dans une garden party, les yeux bandés, une noble anglaise mariée à un comte, embrasse un inconnu

*Suzon, Louise Bachellerie : tout quitter et partir à l’aventure sur un bateau

*Ecosse, terre de légendes, Michel Rodrigue : balade dans les vertes contrées du Nord

~ Eté ~

gif summer2

L’été c’est la chaleur, la plage, les glaces et les vacances ! Alors on sort les romans qui sentent bon les grands départs, les voyages et le sud. Dans la wishlist de l’été, on retrouve des senteurs d’Italie, de rencontres fortuites, et de nuits au clair de lune. C’est aussi l’occasion de lire de gros pavés !

*Outlander, la Croix de Feu, Diana Gabaldon : 1 532 pages quand même !

*Les divines glaces à l’italienne d’Anna, Abby Clements : entre Brighton et l’Italie

*Captive, Renée Ahdieh : La Turquie de Shéhérazade, les senteurs d’Orient du riad du calife

*La Maîtresse de Rome, Kate Quinn : on retourne en Italie au temps de l’Antiquité

*Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi : tout plaquer et partir en croisière

*La nuit des Trente, Eric Metzger : un homme erre seul dans la nuit parisienne qui marque sa 30e année et fait le point sur son existence

*Ça peut pas rater !, Gilles Legardinier : une fille en colère qui décide de faire baver tous les mecs qu’elle rencontre, romance estivale ?

*Les Intéressants, Meg Wolitzer : Des ados qui se rencontrent en colo que l’on suit pendant 40 années de leur vies

*Les Luminaires, Eleanor Catton : la ruée vers l’or en Nouvelle-Zélande, des parfums d’ailleurs

*Pour la peau, Emmanuelle Richard : une rencontre hasardeuse entre deux inconnus

*Regarde moi, Sylvia Day : Hot summer, hot fever

*After, Anna Todd : Hot summer, hot fever

*Walden ou la vie dans les bois : un homme s’exile pendant deux ans dans une cabane coupée du monde

*Wild, Cheryl Strayed : tout quitter et partir seule faire un trek pour apprendre qui on est vraiment

~ Automne ~

gif fall

L’automne est ma saison préférée ! Il fait moins chaud, les couleurs sont magnifiques, les châtaignes grillent, les tasses se remplissent de thés et de chocolat chaud, et les livres s’empilent pour anticiper les longues nuits d’hiver. Pour cette saison, je choisis des livres à l’esprit cocooning :

*Conseils de fées et potions magiques pour se sentir bien, Valérie Motté : un grimoire plein de petites astuces pour améliorer son quotidien

*Et si toutes les histoires commençaient par un café, Carole Ewan : petites histoires à la Philippe Delerm qui naissent autour du café

*La disparue de Cambridge, Christian Jacq : ambiance rentrée des classes dans la prestigieuse université anglaise

*Quelqu’un comme toi, Xavier Bosch : ambiance bibliothèque avec une histoire qui naît chez un bouquiniste parisien

*Les étoiles de Noss Head : Accomplissement, Sophie Jomain : des créatures, parfaites pour célébrer Halloween, peuplent ce livre

*Rose morte : floraison, Céline Landressie : une histoire de vampires dans le Paris du XVIe siècle : à lire à Halloween

~ Hiver ~

gif winter

Enfin l’hiver est là avec ses contradictions livresques : flocons de neige et froid polaire ou ambiance cosy et lumineuse au coin du feu près du sapin de Noël ? En tout cas, les livres aux titres hivernaux ou couvertures enneigées ne manquent pas en librairie. Parfait pour le challenge ! >> Lien vers : *Cold Winter* !

*La fille de l’hiver, Eowyn Ivey : un couple s’isole en Alaska, le bonhomme de neige qu’ils ont fait la veille a disparu, mais des petits pas dans la neige mènent à la forêt

*La fille du froid, Rupert Tomson : histoire d’une fille née in vitro grâce à un embryon congelé et qui décide de s’enfuir, toujours plus au Nord

*La mer en hiver, Susanna Kearsley : Une romancière s’installe dans un vieux château écossais pour écrire son roman mais son passé la rattrappe

*Les brumes de Grandville, Gwendoline Finaz de Villaine : une jeune professeur de musique est embauchée dans un château au propriétaire d’apparence austère

*Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos : de la magie sur le Pôle

*Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer : un échange de mails entre deux inconnus suite à une erreur de destinataire. Mais la réalité est toute autre.

*Pêcheur d’Islande, Pierre Loti : terre glaciale, hostile et magnifique racontée par un pêcheur breton

*Huit saisons, Justin Cronin : une couverture présentant des arbres enneigés ? Winter is coming !

*Les Clan Seekers, Arwen Elys Dayton : le ciel gris, menaçant et pluvieux de l’Ecosse prend la plus grosse partie de la couverture

*Erik le Viking, Terry Jones : un viking, la Scandinavie, « C’est le Nord ! »

*Indian Creek, Pete Fromm : un exil dans les Montagnes Rocheuses au cœur de l’hiver, hymne aux grands espaces sauvages

*De ronces et d’écume, Danielle Guisiano : une couverture aux teintes grises et roses, romance historique où une noble irlandaise décide de prendre son destin en main

L’hiver marque également le début d’une nouvelle année et avec elle les bonnes résolutions. Alors cette année, pourquoi ne pas décider de manger moins de viande ? De partir en voyage au bout du monde ? Ou même d’apprendre à se connaître sur 5 années ?

*5 ans de réflexion, Editions Marabout : une question différente tous les jours vous sera posée pendant 5 ans, répondrez-vous la même chose en 2018 ?

*Antispéciste, Aymeric Caron : En remettant en question la place de l’Homme selon son utilité pour la Terre, l’auteur remet en cause notre mode de vie

*1 000 choses à voir dans le monde, Lonely Planet : en panne d’inspiration pour les prochaines vacances ?

*Peut-on prévoir l’avenir, Jacques Attali : petit grimoire à l’usage de ceux qui voudraient analyser leur présent pour prévoir leur avenir

Et voilà ma wishlist du moment ! Elle compte à ce jour 56 ouvrages. Bien entendu, elle évoluera au gré de mes envies (et de mes achats !)
Je vous fais de gros bisous ! A bientôt ! ❤

Christmas at Kew Gardens

Bonsoir les amis !

Après une longue absence sur le blog, I AM BACK !
Comme je déteste quand les gens disent « pour des raisons personnelles », je vous dis rapidos le pourquoi du comment.

Je suis rentrée en Bretagne pour Noël et dans notre petite cabane au bord de mer, il n’y a pas la Wifi ! Déconnexion totale et embruns iodés. Ensuite, direction l’Ecosse pour fêter Hogmanay à Edimbourg. Et voilà, on embraye sur la reprise du travail. Puis, au bout de deux semaines, on décide de démissionner et donc on cherche un autre travail et on passe des entretiens d’embauche à l’autre bout de la ville. Entre temps, un Gallois aux yeux bleus a fait son apparition dans ma vie. Et bien sûr, il faut continuer à faire les courses, la lessive, etc…2016 a commencé sur les chapeaux de roues d’une Ferrari !

Mais hop hop hop, je reprends du service et je vais faire de mon mieux pour rattraper le retard des articles !

Ce soir, je vous propose les photos d’un événement qui se tient à Kew Gardens pendant la période hivernale : Christmas at Kew. Des structures lumineuses sont installées le long des allées du parc pour permettre aux visiteurs de découvrir les jardins autrement. Alors pour moi, c’est surtout un moyen de faire venir le peuple et de le faire payer £20.00 l’entrée alors qu’il n’y a plus l’ombre d’une feuille / fleur dans le parc…Enfin, c’est quand même joli.

 

Si seulement…, Nicola Doherty

15 nov Si seulement…


si-seulement...-526185Titre : Si seulement…
Auteur : Nicola Doherty
Genre : Romance
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 526
Date de parution : 2014

Zoé a gâché son histoire d’amour avec David et s’en mord les doigts. Elle fait le voeu de pouvoir faire machine arrière et se réveille six mois avant leur rupture. Alors qu’elle tente de le reconquérir, elle croise le chemin d’un homme qui va lui donner envie de tourner résolument la page.

mon avis1

Vous ne le voyiez peut-être pas d’ici mais sur la couverture, c’est la City et Westminster…Je vous promets que je ne savais pas que l’histoire se déroulait à Londres et ce fût une bonne surprise pour moi !

[Nous venons de trouver la réponse à la question « Maéva ne choisit-elle que des histoires qui se passent au Royaume Uni ou est-ce que ce sont ces histoires qui la trouvent ? »
Non coupable ! 🙂 ]

Deuxième surprise de ce livre : sa profondeur. Je m’attendais à une histoire chick-lit « emballé c’est pesé » mais ça n’a pas tout à fait du tout été le cas.

On retrouve ici une jeune fille, Zoé, qui vient d’être embauché dans la mode, métier dont elle rêvait. Elle découvre un nouvel univers, et comme n’importe qui à son premier boulot, elle est intimidée mais émerveillée.

Zoé est pourtant une fille comme les autres, ou du moins comme moi. Elle peut passer en un claquement de doigt de la fille en pyjama, avachie dans son canapé avec une pizza, pas maquillée et les cheveux attachés n’importe comment, à la fille sexy, prête à sortir, cheveux bouclés, make-up sans défaut, robe à paillettes et talons hauts. (Sauf que je ne porte jamais de talons hauts).

Elle colle tout à fait au comportement des jeunes vivants sur Londres. Cet espèce d’antagonisme entre les week ends où on ne sort pas, on reste dans son lit en pyjama à regarder des séries et en se faisant livrer, et ces week ends où on sort au pub le vendredi soir avec les collègues, en boîte le samedi avec les copains et le dimanche au musée pour voir une nouvelle expo.

L’auteure, pourtant irlandaise, décrit très précisément les nuits londoniennes. Je la soupçonne d’avoir vécu quelques temps dans la capitale… C’est l’un des points forts de ce roman : le réalisme des lieux. On sort à ma station de métro, on s’arrête au Starbucks de l’angle de la rue, on boit des pintes de cidre dans des pubs que je connais, on fréquente des quartiers et des clubs où je sors, etc… Ah ! On me confirme dans l’oreillette que Nicola Doherty vit à Highbury. Tout s’explique !

Au début de l’histoire, Zoé est aux anges, elle a la vie dont elle a toujours rêvé : un job chez Marley’s, un petit ami chirurgien et issu de bonne famille, des amis toujours présents. Cependant, un jour David la plaque pour partir travailler à New York. C’est la période de Noël, Harrod’s est illuminé et en passant devant les grands magasins, Zoé fait un vœu : « Si seulement je pouvais remonter le temps » pour pouvoir mieux se comporter et réécrire l’histoire.

Pouf ! Elle se réveille en juillet, ce qui lui donne cinq mois pour sauver son avenir. Elle va d’abord s’atteler à bien se comporter, à être plus pesée, plus mesurée. Et puis, le fait de revivre les événements passés lui donne l’occasion de prendre de la distance et de voir la vérité en face….Finalement, on réalise que le souhait de remonter le temps pour éviter ses erreurs n’est pas forcément une bonne chose.

Les + de ce livre :

*Qui n’a jamais rêvé de pouvoir remonter le temps pour éviter ses erreurs ?
Ce livre en donne l’occasion !
*Le réalisme de la description des lieux où je sors à Londres : on s’y croit!

Les – de ce livre :

*On sent que Zoé appartient à une catégorie sociale plutôt élevée, je croise des Zoés tous les week ends et j’aurai voulu une héroïne moins posh

Tour de Londres & Joyaux de la Couronne britannique

La Tour de Londres est une forteresse historique située sur la rive nord de la Tamise à Londres en Angleterre.  Sa construction commença vers la fin de l’année 1066 dans le cadre de la conquête normande de l’Angleterre. La tour Blanche (White Tower) qui donna son nom à l’ensemble du château, fut construite par Guillaume le Conquérant en 1078 et fut considérée comme un symbole de l’oppression infligée à Londres par la classe dirigeante. Le château fut utilisé comme prison dès 1100. Il servait également de grand palais et de résidence royale.

La tour de Londres a joué un rôle essentiel dans l’histoire de l’Angleterre. Elle fut assiégée à plusieurs reprises et son contrôle était important dans la maîtrise du pays. La tour servit d’armurerie, de trésorerie et de ménagerie, elle accueillit la Royal Mint et les archives publiques et elle abrite les joyaux de la Couronne britannique.

L’utilisation carcérale de la tour atteignit son apogée aux xvie et xviie siècles lorsque de nombreuses personnes tombées en disgrâce, comme Élisabeth Ire avant qu’elle ne devienne reine, y furent enfermées.

Lors des deux guerres mondiales, la tour fut à nouveau utilisée comme une prison et fut le lieu de douze exécutions pour espionnage. Après la Seconde Guerre mondiale, les dégâts causés par le Blitz furent réparés et la tour fut rouverte au public. Aujourd’hui la tour est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et accueille plusieurs millions de visiteurs par an.

Vues extérieures de la Tour de Londres et de la White Tower

Environnement de la Tour de Londres : La City et Tower Bridge

Au moins six corbeaux dont les ailes ont été rognées sont en permanence nourris à la tour car selon une croyance, lorsque les corbeaux quitteront la tour, la monarchie s’effondrera. Ils sont sous la garde des Yeomen Warders. En plus de leurs missions cérémonielles, les Yeomen Warders (gardes de la Tour) assurent les visites guidées de la forteresse. Selon l’Historic Royal Palaces plus de 2,4 millions de visiteurs ont visité la tour de Londres en 2010.

Trouverez-vous l’animal sur la photo ci-dessous ?

La ménagerie royale est référencée pour la première fois lors du règne d’Henri III. En 1251, la ménagerie accueillit un ours polaire, offert par le roi de Norvège, qui attira l’attention des Londoniens lorsqu’il allait pêcher dans la Tamise. Trois ans plus tard, le roi ordonna la construction d’un abri pour un éléphant offert par le roi de France, mais ce dernier ne survécut que deux ans en Angleterre. L’emplacement exact de la ménagerie médiévale est inconnu bien que les lions aient été abrités dans la barbacane connue sous le nom de Lion Tower. La collection royale fut grossie par des présents diplomatiques dont trois léopards offerts par l’empereur du Saint-Empire romain germanique. Au xviiie siècle, la ménagerie fut ouverte au public ; l’entrée coûtait trois pennies ou l’apport d’un chat ou d’un chien pour nourrir les lions. Le dernier animal fut déplacé en 1835 à Regent’s Park après qu’un lion eut été accusé d’avoir mordu un soldat. Le gardien de la ménagerie royale avait le droit de vivre dans la Lion Tower jusqu’à sa mort. Par conséquent, même si tous les animaux avaient quitté le bâtiment depuis longtemps, la Lion Tower ne fut pas démolie avant la mort du dernier gardien en 1853.

Des sculptures d’animaux de la ménagerie par l’artiste Kendra Haste sont installées dans l’enceinte en guise de rappel de cette époque.

Les Joyaux de la Couronne britannique sont les attributs du pouvoir royal et les costumes de cérémonie portés par les souverains du Royaume-Uni lors du couronnement ou lors de cérémonie officielle. Les Joyaux sont parés de multiples pierres précieuses dont le diamant le plus gros du monde.

Le Cullinan est le plus gros diamant brut jamais découvert avec une masse de 3 106 carats, soit plus de 621,2 grammes. Il fut découvert le 26 janvier 1905 dans la mine Premier, située près de Pretoria (Afrique du Sud) et il porte le nom du propriétaire de la mine où il fut découvert, Sir Thomas Cullinan.

Le Cullinan I ou Great Star of Africa, qui aurait demandé huit mois de travail à trois lapidaires pour le polir et le tailler en une poire de 530,2 ct ; il est devenu la possession d’Édouard VII en 1908, et orne le sceptre impérial britannique, exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres.

cull1.jpg

Le Cullinan II ou Lesser Star of Africa, pierre de 317,4 ct. Ce diamant est actuellement serti sur la face avant de la couronne impériale d’apparat, un des autres joyaux de la Couronne britannique.

tumblr_m3u2o79mFG1rozbbxo1_12801.jpg

(La Monarchie interdit de photographier certains espaces de la Tour de Londres, notamment les Joyaux de la Couronne. Certaines de ces photos sont donc tirées de Google. Le texte est tiré de Wikipédia.)

Book Haul – Septembre 2015

 

DSC_0005.JPG

Bonsoir mes petits Loulous !

J’espère que vous avez passé un bon week-end. Pour ma part, j’ai pratiqué le concept anglais de « Chilling », qui est clairement « Ne rien faire ». Then, I chilled out this week-end ! 🙂 (Comme ça, on croit quand même que j’ai fait quelque chose…)

L’automne est arrivé par surprise cette année, me filant un bon gros rhume ! Programme du week-end : livres, couette, thé, mouchoirs, Kygo, veste en pilou, masque vertthé et livres. L’occasion pour moi de vous présenter mon Book Haul !

Mardi dernier, j’étais comme une ado qui attend la fin des cours. J’avais hâte de partir du bureau pour voir si Amazon a bien capté que j’ai déménagé…Et oui ! Mon petit colis est arrivé à bon port !

Voici mes nouvelles acquisitions (et par la même occasion, un nouveau rendez-vous sur le blog !)

Bilan : 6 livres
Genre : Romance historique, Jeunesse, Thriller, Chick-lit, Fantastique
Lieux où se déroulent l’histoire : Angleterre, Édimbourg, Londres, Dublin, Virginie-Occidentale (trop rare pour être souligné !)

(Oui, je me soigne…Je ne sais pas si c’est moi qui choisi des histoires qui se passent au Royaume-Uni ou si les histoires que j’aime se passent dans ce pays, mais promis, je me soigne…)

Allez, levons le suspens !!

couv39333486

(Une fois n’est pas coutume, l’histoire se déroule aux Etats-Unis et PAS au Royaume-Uni. L’intrigue n’a pas l’air d’être des plus folles mais je voulais cette couverture dans ma bibliothèque…Superficialité bonjour… 🙂 )

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

couv19466838(J’ai vu « brumes », j’ai vu « Edimbourg », j’ai vu « guerriers celtes« , j’ai vu « Panier »…)

A 17 ans, il parait qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Édimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen-âge. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée…

couv8855431

(Le Londres du XIXe siècle m’a toujours captivé. Et cette couverture semble parfaite pour le Challenge Cold Winter ! 🙂 )

Londres, 1886. Après avoir reçu une lettre de menace, sir Edward Grey s’effondre et meurt en la présence de lady Julia, son épouse, et d’une assemblée de convives. Quelque temps plus tard, Nicholas Brisbane, un détective privé au charme animal, rend visite à lady Julia et lui laisse entendre que son mari aurait été assassiné. Déterminés à démasquer le coupable, tous deux s’engagent dans une quête de la vérité qui se révélera aussi déplaisante que dangereuse…

couv13296509

(J’ai craqué après avoir vu la vidéo de Margaud Liseuse et la couverture sent bon le Challenge Cold Winter…)

Qui aurait cru qu’après ses amies Annabelle et Lillian, ce serait au tour de la timide et bégayante Evangeline Jenner de se trouver un mari ? Et quel mari ! Non content d’être un débauché notoire, un aristocrate plein de morgue, Sebastian, lord St. Vincent, vient de trahir son meilleur ami en tentant d’enlever sa riche fiancée… Et c’est pour échapper aux griffes de sa famille qu’Evangeline va signer un pacte avec ce diable d’homme : en échange de sa protection, Sebastian aura sa fortune, mais il n’aura ni son corps ni son coeur…

couv34197566(Ce livre était sur ma Wish List mais je n’aimais pas la couverture des Editions Flammarion…Je trouve celle-ci beaucoup plus mignonne ET ! Détail qui tue : rennes, écharpes, théière…Ca ne sentirai pas bon le challenge Cold Winter aussi ? 🙂 Et puis Dublin quoi ! ❤ )

Une nuit, sur le Ha’penny Bridge de Dublin, Christine croise Adam, qui s’apprête à sauter dans le vide. Christine lui lance un défi : elle promet de lui prouver en quelques jours que la vie mérite d’être vécue. Une course contre la montre teintée de romantisme.

couv41239047

(Bon, il faut avouer que le prix d’occasion à £1.50 m’a beaucoup influencé…)

Dans l’Angleterre du XIXe siècle, Marissa York est une jeune fille de bonne famille, qui par son caractère un peu trop rebelle se retrouve compromise, après une embarrassante fin de soirée… Son frère, Aidan, lui trouve un prétendant de secours en la personne de Jude Bertrand qui, séduit par le côté impétueux de la demoiselle, se propose de l’épouser afin de sauver sa réputation. Cette idée n’est cependant pas du goût de l’intéressée, qui estime que Jude n’est pas l’homme idéal… Certes, ce n’est pas un gentleman : sa carrure imposante et ses traits grossiers peuvent effrayer de prime abord. Cependant, les opinions et les sentiments peuvent changer…

Voici donc le Haul de septembre. J’ai aussi acheté une chaîne dorée avec un pendentif hippocampe…Bref ! Si vous avez lu certains de ces livres, je serai ravie d’avoir votre avis ! 🙂 Plein de bisous et bonne semaine !

Afternoon Tea, Hidden Universe et Mysteries of the unseen world

Afternoon Tea

Date : Mardi 5 Mai 2015
Lieu : Work

Garden party au bureau aujourd’hui : bouquets de fleurs, banderoles, assiettes imprimées petits oiseaux.
Tout ce décor pour mettre en scène un joli afternoon tea anglais : cocktail champagne et agrumes, scones aux raisins et confiture fraise, choux à la crème, mini-sandwichs, tartelettes aux fraises, mini-éclairs au chocolat, saladiers de raisins et de fraises, jus de fruits…

banniere

afternoon tea.jpg
banniere

Expo « Hidden Universe »

Date : Lundi 4 Mai 2015
Lieu : Science Museum, Londres

1

Bon, concrètement, je ne vais pas m’attarder la dessus. Ce second film en 3D évoquait en une heure l’univers caché (rien que ça). De l’étoile, de la planète, de la galaxie tu veux voir, du cosmos, des constellations et des supernovas tu auras. Oui, oui Supernova, comme le titre de la chanson d’Oasis. Bref, faisons court, faisons bien. Tu me mets des étoiles à tourner au-dessus de ma tête pendant une heure, je m’endors ! Voilà, voilà, j’ai payé £11, je me suis endormie, j’ai rien vu. Voilà. Quelques photos quand même.

Expo
« Mysteries of the Unseen World »

Date : Lundi 4 Mai 2015
Lieu : Science Museum, Londres

maxresdefault.jpg

Ce film d’une heure mis en scène par National Geographic expose en quatre thématiques tout ce qui est invisible pour l’humain. Il est diffusé dans tous les IMax du monde, notamment à Melbourne, à New York et à Londres.

On découvre ainsi la lumière dans notre environnement quotidien (Rayon X, Ultra Violet, Infra Rouge…). La video déroule des scènes de la vie quotidienne. Pour ce thême, on voit les os d’un ado qui tape un texte, la vie à travers les yeux d’une abeille qui ne voit que le pollen, la préparation d’un repas avec les différentes zones de chaleur et de froid.

Le deuxième chapitre traite de tout ce qui est trop lent pour l’œil humain comme la floraison, la pousse des feuilles dans les arbres, la décomposition des êtres vivants. On voit ainsi de très jolis time lapses sur des cerisiers, une fôret, un bouquet de fleurs.

La troisième partie évoque l’infiniment petit comme une aile de papillon, les bactéries, les cellules, l’ADN et les atomes.

Après ce qui est trop lent pour nos yeux, la partie finale s’intéresse à ce qui va trop vite pour nos yeux. On apprend ainsi qu’une goutte de pluie rebondit plusieurs fois sur la surface d’eau – comme une balle – jusqu’à devenir minuscule et disparaître complètement. Les chercheurs ont également découvert que l’électricité des éclairs pouvaient aussi monter du sol vers le ciel.

74222.adapt.768.1

En conclusion, ce film est très réussi car il est tiré d’exemples de la vie de tous les jours. Le vocabulaire et les exemples donnés sont accessibles au plus grand nombre, d’ailleurs, de nombreuses familles avec enfants étaient présentes. Le prix reste cependant un peu élevé : £11, le prix d’un ticket de cinéma.