Si seulement…, Nicola Doherty

15 nov Si seulement…


si-seulement...-526185Titre : Si seulement…
Auteur : Nicola Doherty
Genre : Romance
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 526
Date de parution : 2014

Zoé a gâché son histoire d’amour avec David et s’en mord les doigts. Elle fait le voeu de pouvoir faire machine arrière et se réveille six mois avant leur rupture. Alors qu’elle tente de le reconquérir, elle croise le chemin d’un homme qui va lui donner envie de tourner résolument la page.

mon avis1

Vous ne le voyiez peut-être pas d’ici mais sur la couverture, c’est la City et Westminster…Je vous promets que je ne savais pas que l’histoire se déroulait à Londres et ce fût une bonne surprise pour moi !

[Nous venons de trouver la réponse à la question « Maéva ne choisit-elle que des histoires qui se passent au Royaume Uni ou est-ce que ce sont ces histoires qui la trouvent ? »
Non coupable ! 🙂 ]

Deuxième surprise de ce livre : sa profondeur. Je m’attendais à une histoire chick-lit « emballé c’est pesé » mais ça n’a pas tout à fait du tout été le cas.

On retrouve ici une jeune fille, Zoé, qui vient d’être embauché dans la mode, métier dont elle rêvait. Elle découvre un nouvel univers, et comme n’importe qui à son premier boulot, elle est intimidée mais émerveillée.

Zoé est pourtant une fille comme les autres, ou du moins comme moi. Elle peut passer en un claquement de doigt de la fille en pyjama, avachie dans son canapé avec une pizza, pas maquillée et les cheveux attachés n’importe comment, à la fille sexy, prête à sortir, cheveux bouclés, make-up sans défaut, robe à paillettes et talons hauts. (Sauf que je ne porte jamais de talons hauts).

Elle colle tout à fait au comportement des jeunes vivants sur Londres. Cet espèce d’antagonisme entre les week ends où on ne sort pas, on reste dans son lit en pyjama à regarder des séries et en se faisant livrer, et ces week ends où on sort au pub le vendredi soir avec les collègues, en boîte le samedi avec les copains et le dimanche au musée pour voir une nouvelle expo.

L’auteure, pourtant irlandaise, décrit très précisément les nuits londoniennes. Je la soupçonne d’avoir vécu quelques temps dans la capitale… C’est l’un des points forts de ce roman : le réalisme des lieux. On sort à ma station de métro, on s’arrête au Starbucks de l’angle de la rue, on boit des pintes de cidre dans des pubs que je connais, on fréquente des quartiers et des clubs où je sors, etc… Ah ! On me confirme dans l’oreillette que Nicola Doherty vit à Highbury. Tout s’explique !

Au début de l’histoire, Zoé est aux anges, elle a la vie dont elle a toujours rêvé : un job chez Marley’s, un petit ami chirurgien et issu de bonne famille, des amis toujours présents. Cependant, un jour David la plaque pour partir travailler à New York. C’est la période de Noël, Harrod’s est illuminé et en passant devant les grands magasins, Zoé fait un vœu : « Si seulement je pouvais remonter le temps » pour pouvoir mieux se comporter et réécrire l’histoire.

Pouf ! Elle se réveille en juillet, ce qui lui donne cinq mois pour sauver son avenir. Elle va d’abord s’atteler à bien se comporter, à être plus pesée, plus mesurée. Et puis, le fait de revivre les événements passés lui donne l’occasion de prendre de la distance et de voir la vérité en face….Finalement, on réalise que le souhait de remonter le temps pour éviter ses erreurs n’est pas forcément une bonne chose.

Les + de ce livre :

*Qui n’a jamais rêvé de pouvoir remonter le temps pour éviter ses erreurs ?
Ce livre en donne l’occasion !
*Le réalisme de la description des lieux où je sors à Londres : on s’y croit!

Les – de ce livre :

*On sent que Zoé appartient à une catégorie sociale plutôt élevée, je croise des Zoés tous les week ends et j’aurai voulu une héroïne moins posh

Publicités

8 commentaires sur “Si seulement…, Nicola Doherty

  1. Il a l’air très sympa celui là !
    Et puis reconnaître les lieux où se déroule l’action apporte un gros plus à la lecture, c’est génial.
    Je suis sûre que tu as développé un sixième sens qui choisit tes lectures à ta place ;).

    J’arrive pas à dormir : voilà la cause de ma réactivité 😉
    Du coup c’est un réel plaisir (comme d’habitude) de te lire et de me vider un peu l’esprit en pensant à de jolies histoires londoniennes.

    Merci pour ta jolie chronique et ses touches d’humour !
    Des bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oh c’est vraiment très gentil de ta part ! 🙂 D’ailleurs je me disais ! Ca te dirait de venir à Londres un de ces quatre ? 🙂 On se tient au courant ? Gros bisous, et fais de beaux rêves ! PS : Quand j’arrive pas à dormir, je regarde des vidéos d’ASMR sur youtube; si ça peut t’aider…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s