Charme, Sarah Pinborough

 24 AVRIL Charme


6Titre : Charme
Auteur : Sarah Pinborough
Genre : Conte
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 255
Date de parution : 2014

Rappelez-vous les horribles belles-soeurs, le carrosse magique, le bal enchanté, la pantoufle de verre et l’éternel amour né au premier regard… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu’elle n’a jamais été révélée… Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Citations


Aucune citation à relever

Avis


« La véritable histoire de Cendrillon » qu’ils disaient…Mon Dieu, dites moi que ce n’est pas vrai !

Sarah Pinborough a ruiné mon conte d’enfance préféré. En effet, pour l’achat du premier tome de la série des Contes du Royaume, j’ai préféré me tourner vers mon histoire de princesses/fées/magie préféré. J’ai bien fait car ce livre sera le premier et le dernier que je me procure.

On dit que les contes tels qu’on les connait aujourd’hui sont tirés d’histoires plutôt glauques et cruels. Et c’est bien cette version que l’on ne veut pas voir quand on lit un conte de fées. Par exemple : la belle-mère de Blanche-Neige était cannibale, la prince a violé la Belle au Bois Dormant dans son sommeil, Hansel et Gretel enfants tueurs…bref…que de joyeuses choses avec lesquelles on ne veut pas salir nos souvenirs d’enfance.

Mais Sarah Pinborough n’hésite pas à reprendre cette version cruelle (comme le dit le résumé d’ailleurs, j’aurai du me méfier…) Dans ce livre, on voit sa pauvre soeur sous la pression terrible de sa mère qui se mutile le pied pour pouvoir marcher avec les précieuses chaussures. Par ailleurs, ces pantoufles sont en diamant et non en vair…Essayez de marcher avec des chaussures en diamant, vous m’en direz des nouvelles.

Une des choses qui m’a le plus dérangée dans cette histoire est le mélange des contes. Les enfants du village disparaissent dans la forêt où on dit qu’on a retrouvé des ossements près d’une maison en pain d’épice. (Cette partie aurait pu être intéressante si elle avait été exploitée mais l’enquête n’est pas menée et, au fil des pages, on ne parle plus des disparitions). Tout au long de la lecture, on retrouve de GROSSES allusions aux autres contes et alors la fin…mais la fin mon Dieu ! 

Enfin, les personnages principaux, aux grandes qualités de cœur dans la version originale, sont ici bien marqués par leurs défauts : jalousie, luxure, envie, cachotterie en tous genres… Le prince est un idiot fini, Cendrillon est une perverse de premier ordre, son père ne soutient même pas sa propre fille, la belle-mère n’arrête pas de se plaindre de sa position sociale, de son niveau de vie et rêve de vivre au château… Il n’y a que la sœur (oui, oui, celle qui se coupe l’orteil !) qui relève le niveau. 

Les + de ce livre :

*La couverture en hard cover

Les – de ce livre :

*Le mélange des contes classiques
*Le caractère de Cendrillon
*Les défauts des personnages principaux
*La fin

Publicités

3 commentaires sur “Charme, Sarah Pinborough

  1. Mais quelle horreur ! Le Prince qui viole la Belle au bois dormant… sérieux ?
    Comment peut-on massacrer de jolies histoires à ce point ?
    Tu m’as évité un achat malheureux 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s