JE DETESTE L’ETE ! (Et voilà pourquoi…)

Hello !

Allez, ça fait à peine une semaine que l’été est là et on se prend déjà une vague de canicule ! (A défaut de se prendre une vague d’eau marine)

Olas-Playa-84342Ah, vivement la semaine prochaine que je rentre en Bretagne..^^

Je ne sais pas vous mais je DETESTE l’été. Mes proches le savent mais trouvent que j’exagère. Ah non non non ! Moi qui suis une éternelle optimiste, je vous promets que j’ai toujours tendance à voir le verre (de grenadine…ou de mojito 😉 ) à moitié plein plutôt qu’à moitié vide mais je ne vois QUE des inconvénients à cette saison infernale ! Je vous faire part aujourd’hui de tous les petits désagréments que l’été nous fait subir ! Attention, je vous préviens, il n’y a pas que du glamour dans cet article ! ^^

Tout d’abord, je tiens à signaler que je n’ai jamais aimé l’été. J’étais le genre de petite fille à passer mes journées à l’intérieur, laisser les volets fermés et allumer la lumière. #Vampire 

Résultat de recherche d'images pour "gif vampire twilight"

A 9 ans, mes parents nous ont emmenées en vacances en Ardèche. Août, l’Ardèche, vous voyez le topo ? Un cauchemar : la chaleur, les cigales, la chaleur, marcher, la chaleur, la poussière, la chaleur, la soif, la chaleur…lol

Allez, j’arrête de m’éparpiller et je vous fais part de mon top 20…Euh…top 50 des raisons pour lesquelles je n’aime pas l’été :

Le soleil !!! (Voilà, tout est dit)

*Il y a beaucoup trop de lumière ! Ça fait mal aux yeux, ça fatigue et ça me rend dingue quand tout le monde a pensé à prendre ses lunettes de soleil, sauf moi !

*La chaleur : la chaleur mérite une arborescence à elle toute seule !

=> A cause de la chaleur, on transpire comme pas possible ! Et oui, je connais les douches, le déo, le talc, les crèmes d’Yves Rocher à la lavande, oui, oui, oui.

=> A cause de la chaleur, il y a de la poussière partout dans les campagnes, on se retrouve avec les pieds noirs en fin de journée.

=> Comme il fait beau, tous tes amis veulent manger en terrasse, là où les chaises sont brûlantes parce que ce put*** de parasol ne sert à rien comme la Terre tourne ! (Je vous évite le regard désobligeant de la serveuse quand j’ai demandé à changer de table en cours de repas il y a deux semaines car le parasol ne protégeait plus rien de la table où nous étions…)

=> Après ce fameux déjeuner en terrasse, j’ai repris ma voiture, qui était bien sûr en plein soleil. Donc 35° à l’intérieur, les sièges brûlants, le volant brûlant et la bouteille d’eau tiède !

Résultat de recherche d'images pour "gif terrasse"

=> Mises à part les terrasses, je n’ai jamais compris le principe d’aller bronzer à la plage. (J’y vois plusieurs inconvénients que j’évoquerai plus tard dans le fait d’ALLER à la plage, mais je vous parle ici d’étaler sa serviette sur le sable et s’y allonger dessus pendant des heures.) Mais POURQUOI ?! Tu ne peux pas lire car il y a encore une fois trop de lumière sur tes pages blanches et ça fait mal aux bras. J’en profite pour y glisser le passage de Delerm sur la lecture à la plage :

Pas si facile, de lire sur la plage. Allongé sur le dos, c’est presque impossible. Le soleil éblouit, il faut tenir à bout de bras le livre au-dessus du visage. C’est bon quelques minutes, puis on se tourne. Sur le coté, appuyé sur un coude, la main posée contre la tempe, l’autre main tenant le livre ouvert et tournant les pages, c’est assez inconfortable aussi. Alors on finit sur le ventre, les deux bras repliés devant soi. Au ras du sol, il y a toujours un peu de vent. Les petits cristaux s’insinuent dans la reliure. Sur le papier grisâtre et léger des livres de poche, les grains de sable s’amassent, perdent leur éclat, se font oublier-c’est juste un poids supplémentaire qu’in disperse négligemment au bout de quelques pages. (…)

Alors pourquoi aller s’étaler sur une serviette sur le sable brûlant à subir les cris des enfants aux alentours ? On n’y fait rien, on perd son temps, on risque les coups de soleil si on ne s’est pas bien étalé la crème solaire sur tout le corps (je reparlerai plus loin de l’indécence de l’été), et la chaleur nous met dans un état second de léthargie intense. On peut au mieux aller se baigner (en marchant pieds nus sur la sable chaud et les coquillages) , mais rester bronzer des heures sur la plage, non merci !

Dans la même veine, je reviens sur les coups de soleil que je prend direct avec ma peau pâle. Je déteste le fait de s’étaler de la crème en public sur tout le corps, je déteste ces marques rouges moches, je déteste la sensation de brûlure sous la douche ou contre les draps, et je déteste quand la peau pèle et que tu ne peux rien y faire !

L’alimentation

Habitant dans une station en bord de mer, je connais l’indécence des commerçants locaux qui pendant l’été, n’hésitent pas à te vendre une bouteille de Cristalline à 5€, touriste ou pas.

Du coup, tu te rabats sur une glace à l’italienne qui, tu le sais, va fondre, que tu vas vainement tenter d’éponger avec la serviette en papier qui restera collée au cornet mais qui finira par couler sur ta robe. Surtout que bien sûr, tu as choisi la glace à la fraise rose et pas celle au citron qui était blanche..

Bon, sinon, l’été est l’occasion de se retrouver entre amis le soir. Du coup, on va faire quelques courses pour le dîner, mais bien sûr, tu n’as pas pris de sacs congélation et tes glaces (j’adore les glaces…) ont déjà pris cher. Vous vous êtes décidés pour un barbecue, classique mais efficace. Bien sûr, depuis un an tu es végétarienne, personne ne l’avait vraiment remarqué lors des autres soirées mais là, tu peux difficilement refuser les merguez que te tends ton ami au bout de son pique. Et là commence le monologue habituel des gens qui ne comprennent pas que tu ne manges plus de viande, qui bizarrement savent tout mieux que toi, et bla bla bla, et bla bla bla. L’enfer.

Tant qu’on parle des dîners en extérieur, est-ce qu’on peut parler des gens qui fument à côté de toi pendant que tu es en train de manger ? Parce que si l’hiver, ils sortaient sur la terrasse pour ne pas incommoder tout le monde, aujourd’hui c’est l’été et c’est TOI qui es sur la terrasse, donc tout le monde fume sans poser de questions, et tout le monde trouve ça normal.

Résultat de recherche d'images pour "gif grumpy cat"

Les animaux : 

L’été, c’est LA SEULE SAISON où tu vas les croiser ! Je ne parle pas des papillons mais d’autres bestioles qui te gâchent bien la vie :

*Moustiques : ça fait un bruit d’enfer, ça pique, ça gratte
*Grosses mouches : ça fait un bruit d’enfer et ça se pose partout dans la cuisine
*Guêpes et frelons
*Cousins :
Rentrer en pleine nuit et crier face à ses longues pattes volantes
*Serpents : la forêt, seul refuge naturel où tu peux te balader à l’ombre, avec les serpents qui se dorent la pilule sur le chemin..
*Tiques : ou pourquoi ne pas aller jambes nues dans les herbes folles
*Cigales : Souvenir ardéchois de ce bruit infernal

Résultat de recherche d'images pour "gif abeilles"

Le manque de pudeur des gens : 

L’été c’est la saison du manque de pudeur.
Bim bam boum ! On sort tout ça, on montre, on expose !

J’applaudis les filles (et garçons) qui s’assument à 200% et n’en ont vraiment rien à faire du regard des gens sur leur corps, leurs formes, leur cellulite et leurs bourrelets. Je dis « vraiment » car ce n’est pas le tout de crier haut et fort sur les réseaux sociaux « Marre de la grossophobie, bla bla bla », après il faut pouvoir s’exposer sans gêne aucune sur une plage bondée. Et ça, pour moi, c’est un truc hallucinant ! D’arriver toute habillée sur une plage avec tes amis et hop ! Tout le monde qui commence à enlever t-shirts, pantacourts, robes, etc..

Autre réflexion que je me suis faite. Si tu te promènes toujours en sous-vêtements chez toi sans fermer tes rideaux, au bout d’un moment, tes voisins vont péter un câble. Pourtant, c’est EXACTEMENT la même chose à la plage où tout le monde se promène en deux pièces, short de bain et CA NE CHOQUE PERSONNE.

Sinon, comme il fait trop chaud, tu portes robes, jupes et je ne sais quoi d’autre. Et quand tu es assise, tu es toujours obligée de penser à croiser les jambes ! Ok, on porte aussi robes et jupes en hiver, mais au moins, il y a les collants ! Mais là, que nini ! Tu as une espèce d’entrave psychologique de bienséance à la noix qui, en plein milieu d’une super conversation, te ramène à bien penser à croiser les jambes…ALORS QUE TU TE PROMÈNES EN DEUX PIÈCES A LA PLAGE ! (Désolé, je pète un peu un câble mais cette hypocrisie m’afflige)

Ton potentiel glamour prend cher :

*Pieds :
=> Qui transpirent et glissent dans les sandales ou les tongs quand tu marches (j’habite dans une ville qui monte et qui descend)
=> Les ampoules quand tu ne mets ni bas, ni chaussettes dans des chaussures fermées
=> Se cogner les orteils dans un coin de table
=> Les lanières des sandales qui font mal
=> La galère de marcher dans le sable avec des tongs

*Mains qui transpirent : essaye de serrer des mains en restant digne ou de te servir d’un put*** de portable tactile…
*Aisselles qui transpirent : merci les jobs où tu portes une blouse gris clair !!
*Cuisses qui collent, s’échauffent, s’irritent et te font grave mal quand tu marches
*Transpiration en général : les gens qui sentent mauvais dans les transports en commun, dans les files d’attente. Mais prenez des douches svp ! (Expérience de métro londonien bondé – Eté 2015)

*Maquillage qui coule (oui je me maquille même en été, voir plus haut job où tu as une tenue réglementée) : merci le visage qui brille !
*Ne pas mettre de maquillage pour aller à la plage ou à la piscine parce que ça part et tu as l’air ridicule

*La marque rouge des lunettes de soleil sur le nez dès que tu les enlèves
*Ces lunettes de soleil que tu relèves sur ta tête quand tu parles à quelqu’un parce que sinon c’est malpoli et qui s’accrochent dans tes cheveux quand tu veux les remettre

*Doigts gonflés : essaye d’enlever tes bagues sans savon après avoir passée une journée dehors…

*Dormir sous la chaleur : ou plutôt ne pas pouvoir dormir pour le coup… Avec le dilemne « couette ou pas couette » et le « Nan, j’ai oublié de prendre une bouteille d’eau dans la cuisine ! »
*Cheveux : oublier son élastique est synonyme de journée pourrie

*Marcher pieds nus sur le sable brûlant pour aller se baigner puis sur les coquillages et les galets avant d’arriver dans l’eau, le prochain qui me dit : « C’est bien, ça fait de la réflexologie plantaire ! », je le…

Image associée

Les activités des gens :

La journée de l’enfer commence par les gens qui tout à coup, se mettent à entretenir leur jardin. Et que je te sors la tondeuse, et que je te sors le taille-haies….L’enfer.

On continue avec l’éternel débat « On met la clim’ou pas ? » Et les arguments de ceux qui ont trop chaud, et les arguments de ceux qui ne veulent pas tomber malades… Exaspérant.

Je développe ici mon passage sur : ALLER A LA PLAGE. Pourquoi est-ce qu’en été, tout le monde veut aller à la plage ?! Alors déjà, il faut y ALLER. C’est à dire que pour aller à Quiberon, il y a un isthme, c’est à dire UNE SEULE ROUTE pour 65 000 touristes pendant la saison estivale…Je vous laisse imaginer la longueur du bouchon, la chaleur dans la voiture, et la mauvaise humeur des gens.

Bon admettons, vous êtes arrivés à Quiberon (ou ailleurs hein ^^). Vous allez vouloir trouver une place au plus près de la plage (bien sûr) mais il n’y en aura pas. Donc vous vous garez à perpet’ (ne vous inquiétez pas, le stationnement est payant partout.) Vous allez vous trimballer le combo parasol-glacière-serviettes pendant 10 bonnes minutes rythmées par le flip flap des tongs. Et là, une copine te dit qu’elle a oublié ses lunettes de soleil dans la voiture. (Souvent, cette copine, c’est moi ^^) Donc tu arrives ENFIN sur la plage où tu as trouvé 3m² de libre pour poser tout ton bordel. Toute cette expédition a ramolli les sandwichs qui croustillent un peu avec les grains de sable collés à tes doigts (mains qui transpirent, etc..) Après ce déjeuner frugal, tout le monde veut aller se baigner mais se pose la question de qui va garder les affaires restés sur le sable (parce qu’évidemment, vous avez pris vos portables et vos porte-feuilles pour boire un verre en terrasse après, CQFD ^^)

Qui dit ville touristique dit événements touristiques, et donc rues piétonnisées. Tu veux rentrer chez toi, tu vois un gentil monsieur avec son gilet fluo qui garde une barrière devant ta rue, tu lui demandes où tu peux te garer, il te répond : « Là où vous trouverez de la place ! » Super…

Comme nous sommes des moutons, l‘été nous faisons tous les mêmes activités : plage, feu d’artifice, festivals, concerts, fêtes de villages…Merci la galère pour y arriver, se garer, et merci la promiscuité avec les gens qui te touchent, se collent à toi, certes sans faire exprès, mais merci quand même. (Surtout si, comme évoqué plus haut, ils ont zappé la douche…)

On finit la soirée avec toi qui souhaite dormir la fenêtre ouverte, mais tes voisins qui font une soirée ont mis la musique à fond et crient (chantent?) car l’alcool leur monte à la tête alors que tu voudrais dormir !!! De toute façon, tu sais que tu ne vas pas dormir car il fait beaucoup trop chaud, le ventilo fait trop de bruit, et un moustique te guette sur le mur d’en face…

En conclusion, vous l’aurez bien compris, je déteste l’été. Vous allez me dire que chaque saison a son lot d’inconvénients comme le froid, les rhumes, le pare-brise gelé dès le matin mais comme dirait Alison Wheeler, « Je suis une novembriste et je le vis bien » 😀

 

Publicités

Soldes 2017 !

Bonjour !

En ce premier jour des soldes d’hiver, la première chose que j’ai faite en me réveillant a été de me connecter à ma Wishlist Amazon pour pouvoir constituer ma PAL du Week end à 1000 en fonction des livres soldés. Ô râge ! Ô désespoir ! (Ô vieillesse ennemie !… Le Cid de Corneille pour ceux qui s’interrogent ^^) Aucun livre n’est soldé ! Mais à quoi bon servent les soldes dans ce cas ?! (On me chuchote que la loi Lang y est pour quelque chose…)

Dans cette frustration ultime, je me permets de partager avec vous ma Wishlist 2017 d’articles en tout genre : décoration, maquillage, plantes, bijoux, lunettes, etc… Je ne pense pas me les procurer d’un seul coup mais tout au long de l’année – voire plus, ayant entamée une démarche minimaliste (dont je vous reparlerai un petit peu plus tard…) PS : Même le parfum My Burberry n’est pas soldé alors bon…

Et vous, quelle est votre Wishlist en cette nouvelle année ?

 

1 –  Mini plante verte boule pour le bureau
2 –  Rouge à Lèvres Burgundy
3 –  Sac à dos Eastpak (en voyage, toujours plus pratique que le sac à main)
4 –  Planisphère à gratter
5 –  Abonnement à National Geographic
6 –  My Burberry ❤ (Après Olympéa en 2016)
7 –  Montre Daniel Wellington modèle Sheffield
8 –  Manteau esprit Marin/militaire
9 –  Plante lierre
10 – Imprimante pour imprimer les photos de voyage
11 – Gourmette fine
12- Abonnement à Géo Magazine
13 – Fard à paupières irisé (rose, saumon ou parme)
14 – Eye liner facile à utiliser
15 – Mini-enceinte
16 – Lunettes Edie & Watson modèle Berkeley
17 – Écharpe rose et grise façon plaid
18 – Parure de draps blancs
19 – Converses blanches
20 – Chemise fluide blanche
21 – Bougie senteur de Noël
22 – Boîte à thés compartimentée
23 – Bague avec pierre turquoise
24 – Asus Zenbook
25 – Appareil à raclette
26 – Trousse à maquillage
27 – Silisponge
28 – Samsung rose gold
29 – Sac à main noir qui ferme !!
30 – Lampe à lave
31 – Rayban Wayfarer

I am Back !

Hellooo !!

Je suis tellement contente de vous écrire ce petit article Come Back !

OMG je ne réalise même pas que je me suis remise à écrire, dans mon petit chez moi, sur une table de bois brut, avec ma veste en pilou et ma tasse d’English Breakfast Tea.

Pendant des semaines mois, j’ai consigné toutes mes idées d’articles sur un petit carnet noir et doré offert par ma petite sœur pour mon anniversaire. J’espère vraiment pouvoir me tenir à mon calendrier de publication en 2017. Fingers crossed !

Depuis cet été, j’ai signé un CDI au Havre pour travailler au sein d’une entreprise que je convoitais depuis des années. J’ai ensuite écumé les sites des agences immobilières pour me trouver un petit nid douillet. Vers la fin de l’été, j’ai reçu les clefs (Le Graal !) de cet appartement, fantasmé depuis des mois années.

Petit F2 de 35m² dans un quartier sans prétention, il est pour moi palace en comparaison de ma chambre londonienne. Du parquet dans la chambre et dans le salon séjour, trois grandes fenêtres qui baignent la pièce principale de lumière, elle-même mise en valeur par des murs blancs. Cet appartement représentait pour moi une toile blanche où tout était possible. Trop de choix, trop de possibilités !

Ayant consigné depuis longtemps sur Pinterest des thèmes de décoration, j’avais tout de même en tête une petite  idée de l’appartement finalisé : du bois, des livres, des bougies, des coussins, des plaids, du blanc, du gris, du beige, des guirlandes électriques, de la neige, des plantes et des fleurs. (Oui, oui, j’avoue que les plantes et les fleurs, ça colle par trop trop avec l’esprit *nordique*hivernal*scandinave* mais je ne peux pas vivre sans être entourée d’un peu de vert)

J’ai donc passé la plus grande partie de l’automne à user les moquettes de But, Conforama et Fly à force de les piétiner lors de mes nombreuses visites. Je connais même le prénom de la fille du vendeur du rayon électro-ménager de Conforama (c’est pour dire la relou que j’ai été…)

Les débuts de l’emménagement n’ont pas été les plus réjouissants : ménage intégral de l’appart, montée des meubles dans l’escalier de bois en colimaçon, montée des cartons de livres (Alléluia !), de vaisselle, etc… Il a ensuite fallu acheter l’électroménager indispensable, à savoir le frigo et la machine à laver (Supeeer !). Puis les moments les plus intéressants sont arrivés ! Durant les semaines qui ont suivi, j’ai choisi les meubles et la disposition de ceux-ci dans l’espace. Et j’ai ENFIN pu classer tous mes livres par ordre alphabétique dans une seule bibliothèque ! 🙂

Non mais vous n’imaginez même pas le luxe d’avoir son propre frigo (propre !), d’avoir sa propre machine à laver, de l’utiliser quand bon nous semble, de ne pas y trouver de caleçon humide oublié sur le tambour, de pouvoir cuisiner le temps que l’on souhaite sans avoir l’impression de déranger, de pouvoir sortir tous les ustensiles si ça nous chante, de ne pas douter de leur état de propreté, d’avoir une BAIGNOIRE, de prendre des BAINS, de laisser ses produits de beauté et de maquillage dans la salle de bains, de pouvoir dormir à 22h sans subir la musique de son coloc de l’autre côté du mur, de pouvoir se promener en pyjama, de marcher pieds nus sur le parquet….Et la liste pourrait être encore plus longue ! J’imagine que toutes les personnes qui ont un jour vécues en colocation ont connu ces joies incommensurables…

Chaque soir, je pousse la porte de mon petit chez moi, j’allume les bougies, lampes à lave et autres guirlandes électriques et je suis SO HAPPY ! Jamais je n’aurai pensé en revanche que cette étape aurait occupée mon esprit et demandée de mon temps pendant quatre mois.

Alors maintenant, il est grand temps de se tourner vers 2017 et de se donner de nouveaux objectifs, de se lancer dans de nouveaux projets, de commencer de nouvelles activités.

Je reprends donc officiellement ce soir le blog et ses articles divers et variés !
Je m’en vais maintenant visiter vos blogs pour lire vos nouveaux articles !
Merci pour vos commentaires, c’est toujours un plaisir d’échanger avec vous !
Bon dimanche soir et gros bisous ! ❤

bougies-noel

Home Sweet Home

Tour de Londres & Joyaux de la Couronne britannique

La Tour de Londres est une forteresse historique située sur la rive nord de la Tamise à Londres en Angleterre.  Sa construction commença vers la fin de l’année 1066 dans le cadre de la conquête normande de l’Angleterre. La tour Blanche (White Tower) qui donna son nom à l’ensemble du château, fut construite par Guillaume le Conquérant en 1078 et fut considérée comme un symbole de l’oppression infligée à Londres par la classe dirigeante. Le château fut utilisé comme prison dès 1100. Il servait également de grand palais et de résidence royale.

La tour de Londres a joué un rôle essentiel dans l’histoire de l’Angleterre. Elle fut assiégée à plusieurs reprises et son contrôle était important dans la maîtrise du pays. La tour servit d’armurerie, de trésorerie et de ménagerie, elle accueillit la Royal Mint et les archives publiques et elle abrite les joyaux de la Couronne britannique.

L’utilisation carcérale de la tour atteignit son apogée aux xvie et xviie siècles lorsque de nombreuses personnes tombées en disgrâce, comme Élisabeth Ire avant qu’elle ne devienne reine, y furent enfermées.

Lors des deux guerres mondiales, la tour fut à nouveau utilisée comme une prison et fut le lieu de douze exécutions pour espionnage. Après la Seconde Guerre mondiale, les dégâts causés par le Blitz furent réparés et la tour fut rouverte au public. Aujourd’hui la tour est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et accueille plusieurs millions de visiteurs par an.

Vues extérieures de la Tour de Londres et de la White Tower

Environnement de la Tour de Londres : La City et Tower Bridge

Au moins six corbeaux dont les ailes ont été rognées sont en permanence nourris à la tour car selon une croyance, lorsque les corbeaux quitteront la tour, la monarchie s’effondrera. Ils sont sous la garde des Yeomen Warders. En plus de leurs missions cérémonielles, les Yeomen Warders (gardes de la Tour) assurent les visites guidées de la forteresse. Selon l’Historic Royal Palaces plus de 2,4 millions de visiteurs ont visité la tour de Londres en 2010.

Trouverez-vous l’animal sur la photo ci-dessous ?

La ménagerie royale est référencée pour la première fois lors du règne d’Henri III. En 1251, la ménagerie accueillit un ours polaire, offert par le roi de Norvège, qui attira l’attention des Londoniens lorsqu’il allait pêcher dans la Tamise. Trois ans plus tard, le roi ordonna la construction d’un abri pour un éléphant offert par le roi de France, mais ce dernier ne survécut que deux ans en Angleterre. L’emplacement exact de la ménagerie médiévale est inconnu bien que les lions aient été abrités dans la barbacane connue sous le nom de Lion Tower. La collection royale fut grossie par des présents diplomatiques dont trois léopards offerts par l’empereur du Saint-Empire romain germanique. Au xviiie siècle, la ménagerie fut ouverte au public ; l’entrée coûtait trois pennies ou l’apport d’un chat ou d’un chien pour nourrir les lions. Le dernier animal fut déplacé en 1835 à Regent’s Park après qu’un lion eut été accusé d’avoir mordu un soldat. Le gardien de la ménagerie royale avait le droit de vivre dans la Lion Tower jusqu’à sa mort. Par conséquent, même si tous les animaux avaient quitté le bâtiment depuis longtemps, la Lion Tower ne fut pas démolie avant la mort du dernier gardien en 1853.

Des sculptures d’animaux de la ménagerie par l’artiste Kendra Haste sont installées dans l’enceinte en guise de rappel de cette époque.

Les Joyaux de la Couronne britannique sont les attributs du pouvoir royal et les costumes de cérémonie portés par les souverains du Royaume-Uni lors du couronnement ou lors de cérémonie officielle. Les Joyaux sont parés de multiples pierres précieuses dont le diamant le plus gros du monde.

Le Cullinan est le plus gros diamant brut jamais découvert avec une masse de 3 106 carats, soit plus de 621,2 grammes. Il fut découvert le 26 janvier 1905 dans la mine Premier, située près de Pretoria (Afrique du Sud) et il porte le nom du propriétaire de la mine où il fut découvert, Sir Thomas Cullinan.

Le Cullinan I ou Great Star of Africa, qui aurait demandé huit mois de travail à trois lapidaires pour le polir et le tailler en une poire de 530,2 ct ; il est devenu la possession d’Édouard VII en 1908, et orne le sceptre impérial britannique, exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres.

cull1.jpg

Le Cullinan II ou Lesser Star of Africa, pierre de 317,4 ct. Ce diamant est actuellement serti sur la face avant de la couronne impériale d’apparat, un des autres joyaux de la Couronne britannique.

tumblr_m3u2o79mFG1rozbbxo1_12801.jpg

(La Monarchie interdit de photographier certains espaces de la Tour de Londres, notamment les Joyaux de la Couronne. Certaines de ces photos sont donc tirées de Google. Le texte est tiré de Wikipédia.)

Wishlist anniversaire

Hello !

En passant faire un tour sur le blog de Maèva « Cupcakes Music Tea »
(Une autre moi avec un accent dans l’autre sens !), je suis tombée sur son article Wishlist anniversaire ! *-*

Toutes les deux, nous faisons des Wishlists un peu partout : sur Amazon, sur Livraddict, sur des carnets…Que voulez-vous, on ne se refait pas ! 🙂

Son article m’a beaucoup inspiré pour mettre en place ma Wishlist d’anniversaire qui est dans un mois tout pile (Papa Maman c’est pour vous !)

Je voulais vous faire partager d’autres aspects de ma vie que les livres donc voici mes envies du moment. Enjoy !

Wish list anniversaire image3

1. Retourner à Oxford : Au cas où vous ne l’auriez pas vu, on est en AUTOMNE ! Et l’automne à Oxford, c’est magnifique (enfin, d’après Pinterest *-*) J’y suis déjà allée l’été dernier mais il pleuvait des cordes. Je voudrai y retourner cette année pour voir le lierre rouge grimper aux fenêtres. 🙂

2. The One de Dolce & Gabanna : Depuis des années je vide des flacons de Catch Me de Cacharel. J’ai envie de trouver un parfum « Femme », si vous voyez ce que je veux dire.

3. Aller en Islande l’été prochain…
chat-potte-shrek-07

4. Des vernis aux couleurs hivernales : Je suis à fond sur le prune ! Mais violet, gris, beige et bleu nuit me vont aussi…

5. De nouveaux livres ! On ne pouvait pas l’éviter. Le prochain sur la liste sera le Tome 2 des Etoiles de Noss Head. Et puis, la couverture va bien pour le Challenge Cold Winter, non ?

6. Un mug avec un super message cool dessus, du genre, à tout hasard… « My hushband is Jamie Fraser » ! 🙂 Vrai véridique, il existe !

7. Une orchidée : Enfin, une deuxième, une fleurie tant qu’à faire en attendant que l’autre retrouve des couleurs

8. Une bougie d’hiver de Yankee Candle ou Bath and Body Works, je suis pas difficile ! ^^

9. Une lampe à lave : celle de la maison me manque trop !

10. Un ticket pour Stonehenge pour pouvoir prendre la même photo que mon fond d’écran Windows du bureau ! Prend ça Bill Gates !

(Non, je ne me suis pas arrêtée à 10…sorry…)

11. Un livre de la rentrée littéraire. Heleniah du blog Girl kissed by fire m’a convaincue avec Les Eaux troubles du Mojito de Philippe Delerm ! 🙂

12. Une boite à thés compartimentée pour choisir facilement English Breakfast, Darjeeling, M. Grey…Euh non pardon Earl Grey !!!

Et vous, vous faites des Wishlists ? Ou des listes tout court ?
Vous connaissez un article de ma liste ? Donnez-moi votre avis ! 🙂