Book haul & Bilan lecture – Avril 2017

*BOOK HAUL*

En ce joli mois d’avril qui vient de s’écouler, j’ai craqué pour trois livres complètement différents : un roman contemporain, un traité de philosophie et un livre de développement personnel.

*BILAN LECTURE*


Ma vie en mieux
Coup de ❤ ultime pour ce livre !
Gretchen Rubin nous distille sa vision de la vie sous la forme d’habitudes, de routines à mettre en oeuvre pour être plus épanoui et atteindre nos objectifs. Plus de « Je n’ai pas le temps », « On verra demain », « Je n’y arriverai pas », « C’est trop dur / trop long / trop contraignant ». Partisane du petit pas conquérant plus que de la grande enjambée ratée, elle nous rappelle à quel point chaque petite action du quotidien peut nous aider à atteindre nos rêves, apaiser nos angoisses, se réaliser soi-même, et devenir une meilleure personne.

Guide des égarés
Bim bam boum ! Seconde excellente lecture d’avril. De jolies réflexions philosophiques sur les grands principes universels qui rythment nos existences humaines : le temps, la pensée, le mal, la liberté, le plaisir, le bonheur, la joie, l’histoire, le progrès, la justice, la beauté, la vérité, l’amour, Dieu, etc… Des références aux hommes historiques, aux écrivains, aux philosophes de tous temps et de toutes nationalités. De très belles phrases, comme des éclats de lumière, qui font de Jean d’Ormesson ce grand homme contemporain.

On s’aperçoit, surtout en cette période où le fascisme est aux portes de nos villes, que tout homme, qui il soit et d’où qu’il vienne, fait face aux mêmes tourments et aux mêmes plaisirs de l’existence humaine.

Le livre du hygge
Et allez ! On continue avec cette autre super lecture du mois d’avril ! On y retrouve plein de bonnes idées pour instaurer un peu plus de hygge dans notre quotidien, saison après saison. En vrac : la lumière des bougies, un éclairage tamisé, des pâtisseries, une boisson chaude, une écharpe moelleuse, un pull en laine, des objets en bois, des livres, un plaid et des coussins mais surtout, une bonne compagnie ! On y trouve aussi de bons conseils pour pratiquer le hygge en extérieur, entre amis ou en famille, à Noël mais aussi des conseils pour visiter les coins hyggelig de Copenhague !

*CHALLENGE GOODREADS*

Bilan Challenge Goodreads Avril 2017 : 10/36
>> 2 livres de retard

Book haul & Bilan lecture – Mars 2017

gif spring

*BOOK HAUL*

Toujours dans cette démarche d’optimiser le temps qui passe pour pouvoir réaliser mes projets, je me suis procurée Ma vie en mieux de Gretchen Rubin dont Madmoizelle avait écrit un chouette article. Ce livre promeut le pouvoir des habitudes pour atteindre le bonheur et ça me parle…

Avec mes livres de développement personnel, vous connaissez maintenant mon goût pour la planification et l’organisation « to get sh*t done« . ^^

Dans le même esprit, Margaud a écrit un article sur les routines, qui se rapprochent des habitudes et aident à vivre sereinement jour après jour.

Je me suis également procurée La novice de Tara Sue Me car les couvertures noires et jaunes de la saga me faisaient de l’œil depuis longtemps. J’espère juste ne pas tomber dans un schéma à la 50 nuances de Grey…

*BILAN LECTURE*

La mer en hiver, Susanna Kearsley : 

10

Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne. Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé.

Pour cette dernière lecture sur le thème hivernal, La mer en hiver semblait présenter un combo idéal : l’Ecosse, un château, une histoire d’amour, une intrigue dans le passé, une écrivaine qui commence son nouveau roman. Si le début m’a paru prometteur, le manque de péripéties a fait traîner l’histoire en longueur et certains passages m’ont fait lever les yeux au ciel. La romance, d’un côté comme de l’autre, peine à démarrer. J’ai abandonné la lecture à plus de la moitié, en ayant feuilleté les derniers chapitres pour connaître la fin. 

*CHALLENGE GOODREADS*

Ayant traîné La mer en hiver pendant plus d’un mois, je suis désormais en retard sur mon challenge Goodreads…

Bilan Challenge Goodreads Mars 2017 : 6/36
>> 3 livres de retard

Book haul & Bilan lecture – Février 2017

gif february.gif

*BOOK HAUL*

Grâce aux louanges chantés par Iris pour le tome 3 de la saga Dublin Street, je me suis ENFIN procurée Jamaica Lane de Samantha Young !! *-* En plus, ça tombait super bien : une romance à Édimbourg commencée le soir de la Saint Valentin, avec cherry on the cake, une couverture sublime ! *-*

Je me suis également laissée tenter par un classique qui me faisait de l’œil depuis…Oh bah depuis le lycée en fait ^^ en achetant les Méditations poétiques de Lamartine. Bon, je ne vous cache pas que c’est imbuvable, écrit tout petit, qu’il faut se concentrer mais je vais y arriver !

Enfin, dans une démarche de « Moi aussi je peux mener de front tous les projets qui me tiennent à cœur », j’ai commencé J’arrête de procrastiner de Diane Ballonad Rolland.

 

*BILAN LECTURE*

La fille de l’Hiver d’Eowyn Ivey : 

la fille de l'hiver

Alaska, 1920. Pour Mabel et Jack, venir s’installer dans ces contrées sauvages représentait à la fois un nouveau départ et leur dernière chance. Depuis la mort de leur bébé des années auparavant, leur douleur les avait isolés des autres et avait entamé petit à petit leur amour. Mais créer un foyer au milieu de cette immensité n’est pas simple, et tandis que Jack s’échine toute la journée aux champs, Mabel dépérit de solitude et de chagrin. Et puis, dans un moment d’insouciance, aux premiers jours de l’hiver, le couple sculpte une petite fille de neige. Le lendemain, ils la retrouvent fondue, les moufles et l’écharpe que Mabel lui avait enfilées, et de petites empreintes de pas partent en direction de la forêt. A compter de ce jour, Mabel et Jack surprennent de temps en temps une petite fille près de leur cabane. Qui est-elle ? Que fait-elle dans la forêt avec son renard roux aussi farouche qu’elle ? Hallucination ? Miracle ? Et si cette fillette était la clé d’un miracle qu’ils n’attendaient plus ?

Pour terminer le challenge Cold Winter, j’ai lu La Fille de l’Hiver d’Eowyn Ivey. Cette lecture m’a laissée perplexe. Si elle commençait bien car axée sur le retour à la Nature, le renouveau de l’amour d’un couple après les épreuves de la vie, un décor sauvage, hivernal et hostile en plein cœur de l’Alaska, l’intrigue sur la fameuse Fille de l’Hiver ne m’a fait ni chaud ni froid (Ahah le mauvais jeu de mots !) et la fin m’a carrément déçue.

 

Dublin Street, tome 3 : Jamaica Lane de Samantha Young  :

jamaica_lane

Manque d’assurance, complexes obsédants… Olivia Holloway ne peut envisager une seconde de flirter avec qui que ce soit. Pourtant, cet étudiant de troisième cycle, qu’elle croise souvent à la bibliothèque de l’université d’Édimbourg – où elle travaille –, la trouble profondément. Mais comment enjôler un homme quand on n’a aucune expérience ? Nate Sawyer, son meilleur ami, a la réponse à la question. Véritable tombeur, il attire dans son lit n’importe quelle fille en un clignement d’oeil. Aussi Olivia accepte-t-elle, lorsqu’il se propose de lui enseigner l’art de la séduction. Mais en consentant à ce petit jeu, ne risque-t-elle pas de se perdre irrévocablement ?

Même si Jo et Braden de Dublin Street resteront mes chouchous de la saga, j’ai apprécié le côté moins bling bling de Nate. On est plus dans une ambiance à l’américaine, où deux amis proches sont toujours l’un chez l’autre, partageant fous rires, pizzas et canapé. J’ai apprécié qu’Olivia rencontre son crush à la bibliothèque, ça m’a beaucoup rappelé J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Édimbourg que j’avais adoré (Et oui, toujours Édimbourg, que voulez-vous ! ^^) Nate est touchant, prévenant et sa complicité avec Olivia est attendrissante. Grâce a leur « pacte », il va aider Olivia à devenir une femme qui a confiance en elle et qui s’assume, quitte à se faire prendre à son propre jeu.

 

Book haul & Bilan lecture – Janvier 2017

Hello !

Une fois n’est pas coutume, je suis ponctuelle dans la publication du Book Haul mensuel. Pompélop ! 🙂

gif winter

*BOOK HAUL*

Dans le cadre du Cold Winter Challenge, je me suis procurée 5 livres sur le thème hivernal :

Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos
La fille de l’hiver, Eowyn Ivey
Huit saisons, Justin Cronin
Les brumes de Grandville, Gwendoline Finaz de Villaine
La mer en hiver, Susanne Kearsley

 J’ai également acheté Regarde-moi, le tome 2 de la série Crossfire de Sylvia Day.

55667910

*BILAN LECTURE*

Au début du challenge Cold Winter, j’avais choisi le menu *Montagne enneigée* qui consistait à lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l’hiver. Méfait accompli ! 😉 J’ai donc lu :

Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos
Les brumes de Grandville, Gwendoline Finaz de Villaine
Huit saisons, Justin Cronin (en cours)

Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos : 

les fiancés de l'hiver

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Commencer l’année par une déception livresque : FAIT ! ^^ 

Après avoir vu les nombreuses vidéos de Bulledop faisant les louanges de cette histoire, après avoir lu de nombreux avis positifs sur Livraddict, après avoir vu que Margaud Liseuse avait également adoré ce récit, après avoir vu que le livre sortait en poche, je me suis dis que c’était l’occasion de le découvrir. (La couverture étant par ailleurs magnifique.) 

Je n’ai malheureusement pas du tout adhéré à l’univers. Mais alors pas du tout ! Trop de violence, de manipulations, d’excès en tout genre, des personnages peu attachants, une histoire qui traîne en longueur, etc…trop d’éléments qui ont fait que j’aurai dû arrêter la lecture bien avant plutôt que de me forcer à finir ce livre. 

Une chronique plus complète sera publiée dans la semaine. 🙂

Les brumes de Grandville, Gwendoline Finaz de Villaine :

les brumes de granville

Peut-on tomber amoureuse d’une simple voix, d’un esprit, sans y perdre son âme ? 1919. au lendemain de la première guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égale que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent dune voix mystérieuse sortie des ombres. « J’étais en présence d’un esprit authentique. Un spectre. Je ne pouvais pas le voir, mais je l’entendais parfaitement. Et le pire, dans toute cette histoire, cest quil était doté dune voix déroutante. Son timbre possédait une douceur étrange, mêlée d’accentuations rauques, presque envoûtantes. »

Après le désastre des Fiancés de l’Hiver, ça a été un vrai plaisir de se plonger dans cette histoire mi-historique / mi-fantastique / mi-romance. C’est un peu mon genre littéraire favori donc ça aide. 🙂

J’ai plus l’habitude de lire des histoires qui se déroulent à la fin du XIXème siècle. Ici, on est plongé en 1919, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, période avec laquelle je ne suis pas trop familière. On sent que l’auteure a creusé ses recherches, des petites anecdotes historiques viennent ponctuer le récit, ce qui aide à s’imprégner de la vie des habitants de Senlis et de son château à cette époque.

On suit les aventures d’Apollonie, jeune orpheline fraîchement embauchée en tant que professeur de musique pour les jumelles de la comtesse. Les descriptions du parc, du château et des intérieurs sont sublimes. L’intrigue tient debout, le résumé n’en révélant pas trop, l’aspect fantastique se mettant doucement en place au fil des pages. Malheureusement, les indices sont bien trop présents dans la deuxième moitié du roman et j’avais compris avant les dernières pages. La romance tient une petite place, insuffisante à mon goût (Ahah !). 

Une chronique plus complète sera publiée dans la semaine. 🙂

Huit saisons :

huit saisons

Huit saisons, huit nouvelles qui, en fait, constituent un roman. L’histoire d’une famille dont chaque membre va son chemin : les études, le travail, le mariage, les enfants… Mais, chez Justin Cronin, ce n’est jamais un chemin facile, car chacun a son secret : un amour qui n’ose pas se déclarer, une grave maladie qu’on tente de cacher, un drame vécu autrefois qui revient vous hanter… Sous l’apparente banalité des jours et des destins, sous le tissu protecteur de l’affection et de l’entraide, se dissimulent bien des angoisses et des détresses.

Je suis en train de lire ce livre actuellement. Je ne suis pas à fond, à fond dans l’histoire. Chaque chapitre dévoile un secret caché d’un membre d’une même famille. Néanmoins, ce ne sont pas des nouvelles indépendantes les unes des autres, il y a quand même une certaine cohérence de l’histoire. J’en suis au troisième chapitre et ça me semble un peu trop gros pour être crédible. Sinon, ça voudrait dire que cette famille n’a vraiment, mais alors vraiment pas de chance ! ^^ 

Crossfire, Tome 2 : Regarde-moi, Sylvia Day : 

regarde moi
Gideon Cross était l’incarnation de l’homme idéal, mais je n’étais pas dupe, moi qui savais désormais quels tourments cette perfection dissimulait. De son passé, j’ignorais pourtant presque tout. Son entêtement à le garder secret me blessait. En revanche, son refus obstiné de répondre à mes questions attisait ma jalousie et sapait la confiance qu’il exigeait de moi. Être ensemble était parfois douloureux. Ne pas l’être était pire. J’espérais que l’amour fou qui nous liait l’un à l’autre serait plus fort que tous les obstacles que la vie s’acharnait à dresser entre nous. Je n’imaginais pas à quel point…

J’ai carrément accroché aux nouvelles aventures de Gideon et Eva. On passe le cap supérieur avec ce deuxième tome. Moins de sensualité, plus d’intrigue sur leurs passés respectifs. Les personnages secondaires, famille et amis, ont également une place plus importante que dans le tome 1. Gideon prend ses responsabilités et tient parole. Le final est incisif…comme une lame de couteau.

Une chronique plus complète sera publiée dans la semaine. 🙂

*CHALLENGE GOODREADS*

Bilan Challenge Goodreads Janvier 2017 : 4/36
>> 1 livre d’avance

Book Haul – Juillet à… Décembre 2016

Hello à toutes et à tous !

Flashback en 2016 avec le Book Haul de… juillet ?… août ?… septembre ?…
Bon Ok ! J’avoue tout : le Book Haul de juillet à décembre. (Shame on me !)
Le fait est que je n’ai pas acheté beaucoup de livres sur cette période.
J’en ai acquis environ deux par mois et j’attendais d’en avoir acheté un peu plus avant de faire un Book Haul. J’ai terminé décembre avec 10 livres tout pile donc il est LAAARGEMENT temps de vous présenter tout ça. 🙂

banniere
glaces.jpgEn juillet, je me suis laissée convaincre par cette histoire qui sent bon la glace à l’italienne et le sable chaud. Cerise sur la crème glacée, l’histoire se déroule dans mes deux pays chouchous : la côte anglaise avec Brighton et l’Italie ! ❤ Je garde la lecture de ce roman pour l’été prochain. 

À Brighton, la vie d’Anna est bien remplie : lorsqu’elle ne s’occupe pas, avec Matteo, de la boutique de crèmes glacées héritée de sa grand-mère, elle consacre son temps à Isabella, leur petite fille de 15 mois. Quant à sa sœur cadette, Imogène, elle file le parfait amour avec Finn, le professeur de surf, tout en essayant tant bien que mal d’exercer son métier de photographe. Lorsque Matteo révèle à Anna qu’il se sent de plus en plus malheureux loin de son pays, celle-ci réalise soudain qu’il est temps pour eux de donner à leur vie un nouvel élan… en Italie. Quitte à devoir s’éloigner de sa sœur dont elle est si proche. Si la perspective d’ouvrir une gelateria sur la côte amalfitaine s’avère terriblement excitante, un tel projet réserve aussi son lot d’embûches et de surprises. Loin des siens, avec pour seules armes ses recettes de glaces onctueuses, Anna réussira-t-elle à relever ce nouveau défi ?

banniere

26Août. L’ambiance colonie de vacances au plein cœur  de l’époque hippie aux Etats-Unis. Des histoires croisées d’adolescents qui ont bien grandi depuis leurs vacances au cœur des bois. Que sont-ils devenus ? Sont-ils restés fidèles à leur rêves d’ados ou est-ce que la vie d’adulte les a profondément changés ?  Malheureusement, cette histoire ne l’a pas fait pour moi et je me suis ennuyée dès les premières pages…

Durant les années 1970, Julie, 16 ans, passe une partie de son été à Spirit in the wood, une colonie de vacances. Elle y fait la connaissance d’un groupe de cinq jeunes adolescents qui se sont baptisés «Les Intéressants», par défi vis à vis des autres pensionnaires : Ethan, un surdoué des films d’animation, Goodman et sa soeur Ash, ainsi que Jonah, le fils d’une célèbre chanteuse folk icône de la contre culture, et enfin Cathy, une très belle fille qui rêve de devenir danseuse. Julie – rebaptisée Jules par les Intéressants – est fascinée par ces jeunes gens de son âge, cultivés, ironiques, talentueux et sûrs d’eux. Le roman suit l’évolution des Intéressants pendant près de quarante ans. Ethan épousera Ash. Ensemble, ils connaîtront le succès, même si Ethan reste profondément amoureux de Jules. Goodman, lui, devra faire face à la justice. Ash sera détourné de la musique. Et Jules… Jules se cherchera pendant de longues années et racontera leur histoire à tous. Que deviennent les talents et les aspirations de chacun ? Un don de jeunesse peut-il constituer le socle de toute une vie ? Et comment peut-on y rester fidèle malgré les choix qu’impose la vie adulte ? Chacun trahira à sa manière l’adolescent qu’il fut.  Une fresque impressionnante, à la fois réaliste et sensible. Le roman d’un écrivain au sommet de son art.

banniere
et si toutes les histoiresSeptembre. Le froid s’installe petit à petit. On prend plaisir à se faire une bonne tasse de thé ou de café chaud. L’automne est là. Chaque nouvelle de ce livre tourne autour du café,sous toutes ses formes. Café renversé malencontreusement sur une inconnue, éclairs au café qui éveillent les souvenirs d’enfance… Mais ces histoires ne m’ont absolument pas convaincues ! Une écriture trop simple et des histoires déprimantes qui mettent mal à l’aise, j’ai même pensé à abandonner ce livre, pourtant bien court.

Et si toutes les histoires commençaient par un café… Un café renversé, un moka, un éclair au café ou le parfum d’un expresso ? Les personnages de ces huit nouvelles vont et viennent autour du breuvage noir. Ils le dégustent, le sentent ou le regardent d’un air suspect. Des rencontres caféinées surviennent… faisant naître de touchantes et chaleureuses histoires. Laissez-vous emporter par les émotions de ces instants, mélange de sentiments maternels, amicaux ou amoureux. Les rêves, intuitions et autres signes sont engageants… Suivez-les.

banniere
couv46409056Londres 1843. Que faut-il rajouter aux deux premiers mots de ce livre ! ❤ Après avoir lu le premier tome de la série Un Diable en Hiver, il fallait que je continue cette série : La ronde des saisons. C’est l’histoire d’une bande d’amies issues de l’aristocratie britannique et de la nouvelle bourgeoisie américaine. Chaque tome raconte la rencontre de l’âme sœur de chacune d’entre elles. Les mois d’automne se prêtaient d’ailleurs très bien à la lecture de ce tome où on est plongé dans l’ambiance brumeuse des parcs des châteaux anglais. Mais cette histoire d’amour réchauffe carrément l’atmosphère avec un comte anglais so torride ! Coup de coeur ! ❤

« Les laissées-pour-compte « , c’est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n’ont pas réussi à trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux jeunes Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n’ignore pas que Marcus de Westcliff la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Veut-il rire à ses dépens ? Quoi qu’il en soit, Lillian est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais et ses airs de supériorité…

banniere

16Octobre. Un joli petit livre à la façon des grimoires médiévaux. Chaque chapitre propose une sélection de secrets de saison : le fruit, le légume, l’huile essentielle et le minéral. 

Faites la connaissance de nos bonnes fées, ces amies rusées et mutines qui connaissent si bien les secrets de la nature et qui ont à cœur d’en faire profiter les Hommes, pour peu qu’ils sachent tendre l’oreille. Leurs chuchotements contiennent des perles de sagesse pour améliorer votre équilibre et vous mener vers l’épanouissement tant physique que spirituel tout au long de l’année. Un petit livre malin plein de conseils : aromathérapie, phytothérapie, pouvoirs des pierres, alimentation, observation de la nature qui change, et trucs et astuces pour votre santé au fil des saisons. Découvrez vite tous ces remèdes simples et faciles pour votre bien-être avec les conseils éclairés de nos bonnes fées !

banniere
j'arrete le superfluOn prend de nouvelles résolutions en cette rentrée : on fait le ménage par le vide. Je suis pas mal branchée sur le sujet mais ce livre n’est pas le meilleur dans ce genre car les conseils donnés sont déjà vus. 

Vous vous sentez pris(e) dans la spirale infernale du « toujours plus » ? Vous multipliez les achats compulsifs, êtes un(e) serial shopper(euse), accumulez les objets autour de vous, ne contrôlez pas vos déchets ? Halte à la fatalité : vous avez le pouvoir de changer pour arrêter de combler du vide ! Joanne Tatham, coach et fan du mouvement minimaliste, a conçu un programme exclusif en 21 jours pour être à l’écoute de vos besoins profonds. Elle vous guide sur le chemin du bien-être avec un seul objectif : moins de superflu et de stress pour une vie mieux remplie, pleine de sens et de ce que vous choisissez d’y mettre.

banniere
minimalismeCe livre est une vraie pépite ! *-* Chaque chapitre reprend une pièce de la maison et nous propose de la désencombrer. Il est bien écrit, plein de bons conseils, propose des alternatives. 

Ce livre est dédié à tous ceux qui souhaitent enfin se libérer du superflu pour revenir à l’essentiel ! L’auteur explique comment ranger peut véritablement illuminer votre quotidien et comment le tri peut vous amener à voir la vie en rose. Le minimalisme n’est plus seulement une thérapie, c’est un véritable art de vie. Dans ce livre : Chaque pièce de votre maison inspectée pour vous aider à faire le vide ; Les lubies souveraines du minimaliste expliquées : l’art des listes, le jeu des 33, le kakébo, etc. ; Les 10 raisons de devenir minimaliste (et le plus dur était de se limiter à 10 !) ; La méthode japonaise de 5s décryptée ; Et bien d’autres surprises ! Sans oublier, des dessins inédits de l’auteur pour illustrer la magie du minimalisme en images !

banniere
première.jpgComme toujours, ce livre de Delerm est un livre-doudou qu’on savoure page après page. Chaque histoire, chaque anecdote est un petit bonheur quotidien attrapé au vol et retranscrit à l’écrit avec la poésie habituelle de Delerm.

34 ‘plaisirs minuscules’ de la vie de tous les jours, 34 chapitres décrivant les petites joies quotidiennes qu’on aurait trop tendance à oublier, 34 leçons pour atteindre le bonheur en toute simplicité…

banniere
culture.gifAyant quitté le monde de l’école depuis deux ans, j’avais l’impression de perdre des connaissances que j’avais acquises tout au long de ma scolarité. J’ai alors eu l’idée de ma procurer ce livre qui reprend les bases dans plusieurs domaines : histoire, géographie, arts, sciences, etc…

Vous avez la mémoire qui flanche; le peu que vous saviez, vous l’avez oublié. Tests et examens vous donnent des sueurs froides, tandis qu’en société, par crainte de dire une sottise, vous restez obstinément muet, honteux, buté – un cancre face à l’instituteur… Pourtant érudition ne rime pas forcément avec punition : avec de bons outils, apprendre devient même un véritable plaisir. Exemples, chiffres et anecdotes à l’appui, ce livre vous permettra, sans complexes ni ennui, d’assouvir votre appétit de connaissance sur les sujets les plus divers : histoire et géographie ; arts et littérature; sciences, techniques et vie quotidienne ; sport, loisirs et divertissements; ou religion, philosophie et société. Prenez place: le banquet du savoir est ouvert !

banniere
9782749140858Depuis quelques temps, je m’intéresse de plus en plus au monde de la mer. Après avoir vu l’interview d’Olivier de Kersauzon chez Ruquier, je me suis ruée à la librairie. On voyage de Brest à la Polynésie française, avec beaucoup de posésie, de philosophie et d’amour de la mer. Coup de coeur ! ❤

Ce livre est un récit d’un genre neuf, celui du style de vie d’un marin considérable doublé d’un poète. « Quand je regarde la mer, je me promène dans le temps du monde ». Vous l’ouvrirez à n’importe quelle page, il n’y a pas d’ordre dans les plaisirs, pas de classement dans les enchantements. C’est de ceux-là dont Olivier de Kersauson nous entretient. Voici donc le catalogue original d’un esthète singulier amoureux de la mer. « Il y a des artistes qui peignent des tableaux. Moi, je peins le sillage blanc sur le bleu des mers ».

Book Haul – Juin 2016

Hello tout le monde !

Je vous présente aujourd’hui le Book Haul de Juin. Nouveau travail, nouvelle vie, nouvel appartement, j’ai eu envie de prendre un nouveau départ et de recommencer sur de bonnes bases. Je me suis donc procurée L’Art de l’Essentiel et L’Art de la Simplicité de Dominique Loreau. J’ai épuisé mes marques pages autocollants en lisant ces livres tant ils regorgent de bonnes idées ! J’ai également lu Le Premier jour du reste de ma vie, dans un transat face à la mer avec un mojito, en regardant passer les paquebots de croisière du Havre (autant vous dire que j’étais carrément dans l’ambiance !) J’ai terminé le mois avec Quand souffle le vent du Nord que j’aurai du garder pour le challenge Cold Winter, mais tant pis ! J’espère que tout se passe bien pour vous et je vous fais des bisous !

banniere
essentiel
Après avoir lu L’art des Listes de Dominique Loreau, je me suis laissée tenter par cette couverture épurée qui rappelle la renaissance du printemps, un nouveau départ. Puisque je démarre une nouvelle vie avec un nouveau chez moi, le titre m’a parlé et le voilà dans le book haul du mois. 

Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être.

banniere


simplicitéDans le même esprit, je me suis procurée l’Art de la Simplicité. Adepte des intérieurs sobres et épurés et à la recherche d’une vie moins stressante, je me suis dit que ce livre pourrait m’aider à avoir un mode de vie plus sain et plus serein.

Simplifier sa vie, c’est l’enrichir, contrairement à ce que prône notre société de consommation. Découvrez un mode de vie zen, directement issu de l’art de vivre japonais, reposant sur le principe du « moins pour plus », appliqué à tous les domaines. Essayer : épurez votre intérieur, videz vos armoires, abandonnez vos achats compulsifs, apprenez à manger plus frugal, prenez soin de votre corps et donc de votre esprit…L’élégance, le bien-être et le mieux-vivre à l’usage des femmes occidentales, telles sont les promesses de cet ouvrage inspiré des philosophies orientales. L’Art de la simplicité appréhende toutes les approches pour se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l’équilibre et du bonheur.

banniere

premier jourC’est l’été et comme vous le savez peut-être, j’achète mes livres en fonction des saisons (voir ici pour plus de détails…) En effet, il est difficile pour moi de lire en terrasse avec un mojito une histoire qui se déroule sous la neige d’Oslo…Je me suis donc achetée ce livre qui parle de croisière, de voyages, de vacances et d’été à l’ombre des parasols !

A 40 ans, Marie décide de quitter son mari pour changer de vie. Elle embarque sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde où elle se lie d’amitié avec deux femmes dont la vie est également à un carrefour.

banniere

vent du nordJ’ai été vraiment à l’ouest en achetant ce livre en juin car il aurait pu compter dans le challenge Cold Winter avec un titre pareil ! (Oui, je pense déjà à cet hiver…) Mais il me faisait de l’œil depuis un moment tout seul dans son petit rayon donc je l’ai pris avec moi…

Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros. Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant… Savoureuse et captivante, cette comédie de mœurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.

Book Haul – Mai 2016

Hello tout le monde !

Nous voilà déjà à la fin du mois de mai ! Je ne sais pas pour vous mais de mon côté, il est passé à la vitesse d’une étoile filante. C’est bien sûr l’heure de vous présenter le Book Haul de ce mois-ci ! La vidéo de Margaud Liseuse sur les livres de bien être >ici< m’a donné envie d’acheter deux livres cocooning que je vous présente tout de suite. Je me suis également laissé tenter par deux romans découverts sur les blogs des copines, un se déroule à Paris et l’autre dans plusieurs pays d’Europe. Un avant-goût des vacances d’été !

banniere
pour se créer un petit nid douilletUn petit guide tout mignon pour aider faire de son appartement, sa maison, un refuge où il fait bon vivre. 

Envie de faire de votre chez-vous un home sweet home ? Allez hop, on applique le PATCH pour se créer un petit nid douillet !

Un concentré de conseils brevetés pour :
* donner un grand coup de balai au naturel,
* se faire un intérieur zen, zen, zen,
* s’initier à l’art du bain en toute simplicité,
* cocooner dans sa chambre à coucher
* et se nicher dans un écrin de verdure, même en ville

Un mini-coach qui fourmille de tests, de témoignages, d’infos pratiques pour donner une nouvelle vie à son logis !

banniere

9782265090668FS.gifDans le sillage des livres de Delerm, Maeve Haran recense les petits bonheurs du quotidien racontés page après page. Ramasser des coquillages, dormir dans des draps de coton blanc, s’offrir des fleurs…tant de petits plaisirs qui rendent la vie plus belle.

Les petits plaisirs, ce sont ces instants de bonheur qui égayent le quotidien et que l’on a trop souvent tendance à oublier. Des petits riens qui aident à faire la guerre aux idées noires et à positiver. Dans ce livre, redécouvrez la joie des choses simples : discuter avec les commerçants, exulter en réalisant que vous n’avez pas pris un gramme après un week-end d’excès, porter des lunettes de soleil pour vous sentir plus glamour et révéler votre côté Audrey Hepburn – ou Jackie Onassis, au choix -, savourer les premiers rayons du soleil qui vous chauffent le dos au printemps, mordre dans une pêche juteuse et délicieusement sucrée, ou encore déguster la mousse parfaite d’un cappuccino… En trois mots : luxe, calme et volupté pour voir enfin la vie en rose !

banniere

hotel chambre 1J’ai découvert cette saga sur le blog de Justine : Totorosworld. Je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment, ayant détesté 50 shades mais adoré Beautiful Player…A voir donc.

Annabelle, Elle pour les intimes, est une jeune femme ambitieuse d’une vingtaine d’années, étudiante le jour et escort girl la nuit. Au cours d’une de ses missions, elle rencontre David Barlet, un magnat de la presse d’une quarantaine d’années, follement attirant, et tombe sous son charme. L’attirance est réciproque, et les voici bientôt fiancés. Mais David ignore tout des activités nocturnes d’Elle. Cela convient très bien à la jeune fille, qui s’est juré de laisser cette existence derrière elle une fois sa dernière mission achevée : celle qui doit lui permettre d’acheter un cadeau de mariage pour David… Un ultime mensonge avant d’entamer une nouvelle vie. Mais l’identité de son dernier client va mettre tout son avenir en péril.

banniere

nousLes 8 premiers mots du résumé m’ont donné envie de lire le livre. L’Italie ! Et en plus se mêle une histoire de famille où chaque membre semble à un tournant de sa vie. Un tableau qui s’annonce intéressant.

Paris, Amsterdam, Munich, Vérone, Venise, Florence, Rome, Naples. Le Louvre, le musée Van-Gogh, la place Saint-Marc. Terrasses ensoleillées, trattorias bondées : l’été s’annonce chargé pour les Petersen. Douglas, le père, est extatique. Connie, la mère, est plus mesurée. Pour Albie, leur fils de dix-sept ans, c’est carrément l’enfer. Et pour tous, c’est peut-être l’occasion d’un nouveau départ. Douglas le sait, c’est sa dernière chance de prouver que derrière le biochimiste coincé se cache un mari attentionné et un père superfun. Connie, elle, va devoir affronter le souvenir de celle qu’elle était, cette étudiante en art qui sillonnait l’Europe en quête de folles expériences. Et celle qu’elle est devenue, une épouse rangée qui voudrait bien passer à autre chose. Quant à Albie, grand photographe en herbe, entre fugues et passion amoureuse, arrivera-t-il à renouer avec son père et à voler enfin de ses propres ailes ?