Week-end à 1 000 : Ma PAL

Bonsoir,

Pour la première fois, je participe (sérieusement) au Week-end à 1 000 organisé par Lili Bouquine. Il s’agit d’un week-end où les lecteurs se lancent le défi de lire 1 000 pages entre le vendredi soir 19h00 et le dimanche minuit.

Pour cette première session de 2017, j’ai choisi de rester dans le thème hivernal en terminant tout d’abord ma lecture des Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos.

Je poursuivrai ensuite avec les petits bijoux ci-dessous. *-*
On restera donc dans une ambiance de froid, de neige, de glace (qui permet de combiner Week-end à 1 000 et Cold Winter Challenge 😉 )

  • Les Fiancés de l’Hiver : reste >> 377 pages
  • La Mer en Hiver : 448 pages
  • La Fille de l’Hiver : 447 pages
  • Les Brumes de Grandville : 373 pages
  • Huit saisons : 345 pages

 

 

La Mer en Hiver :

Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne. Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé. (Oui, oui, l’Ecosse, toujours l’Ecosse…)

La Fille de l’Hiver : 

Alaska, 1920. Pour Mabel et Jack, venir s’installer dans ces contrées sauvages représentait à la fois un nouveau départ et leur dernière chance. Depuis la mort de leur bébé des années auparavant, leur douleur les avait isolés des autres et avait entamé petit à petit leur amour. Mais créer un foyer au milieu de cette immensité n’est pas simple, et tandis que Jack s’échine toute la journée aux champs, Mabel dépérit de solitude et de chagrin. Et puis, dans un moment d’insouciance, aux premiers jours de l’hiver, le couple sculpte une petite fille de neige. Le lendemain, ils la retrouvent fondue, les moufles et l’écharpe que Mabel lui avait enfilées, et de petites empreintes de pas partent en direction de la forêt. A compter de ce jour, Mabel et Jack surprennent de temps en temps une petite fille près de leur cabane. Qui est-elle ? Que fait-elle dans la forêt avec son renard roux aussi farouche qu’elle ? Hallucination ? Miracle ? Et si cette fillette était la clé d’un miracle qu’ils n’attendaient plus ?

Les Brumes de Grandville : 

Peut-on tomber amoureuse dune simple voix, d’un esprit, sans y perdre son âme ? 1919. au lendemain de la première guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté na d’égale que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent dune voix mystérieuse sortie des ombres.

Huit saisons :

Huit saisons, huit nouvelles qui, en fait, constituent un roman. L’histoire d’une famille dont chaque membre va son chemin : les études, le travail, le mariage, les enfants… Mais, chez Justin Cronin, ce n’est jamais un chemin facile, car chacun a son secret : un amour qui n’ose pas se déclarer, une grave maladie qu’on tente de cacher, un drame vécu autrefois qui revient vous hanter… Sous l’apparente banalité des jours et des destins, sous le tissu protecteur de l’affection et de l’entraide, se dissimulent bien des angoisses et des détresses.

> Et vous, vous participez au challenge Week-end à 1 000 ? Cold Winter ?
>> Vous avez déjà lu un de ces livres ? 🙂

Je vous souhaite d’excellentes lectures ! Et un excellent week-end !

Bonne chance ! 🙂

s1zhrljpzb

Publicités

12 commentaires sur “Week-end à 1 000 : Ma PAL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s