Tour de Londres & Joyaux de la Couronne britannique

La Tour de Londres est une forteresse historique située sur la rive nord de la Tamise à Londres en Angleterre.  Sa construction commença vers la fin de l’année 1066 dans le cadre de la conquête normande de l’Angleterre. La tour Blanche (White Tower) qui donna son nom à l’ensemble du château, fut construite par Guillaume le Conquérant en 1078 et fut considérée comme un symbole de l’oppression infligée à Londres par la classe dirigeante. Le château fut utilisé comme prison dès 1100. Il servait également de grand palais et de résidence royale.

La tour de Londres a joué un rôle essentiel dans l’histoire de l’Angleterre. Elle fut assiégée à plusieurs reprises et son contrôle était important dans la maîtrise du pays. La tour servit d’armurerie, de trésorerie et de ménagerie, elle accueillit la Royal Mint et les archives publiques et elle abrite les joyaux de la Couronne britannique.

L’utilisation carcérale de la tour atteignit son apogée aux xvie et xviie siècles lorsque de nombreuses personnes tombées en disgrâce, comme Élisabeth Ire avant qu’elle ne devienne reine, y furent enfermées.

Lors des deux guerres mondiales, la tour fut à nouveau utilisée comme une prison et fut le lieu de douze exécutions pour espionnage. Après la Seconde Guerre mondiale, les dégâts causés par le Blitz furent réparés et la tour fut rouverte au public. Aujourd’hui la tour est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et accueille plusieurs millions de visiteurs par an.

Vues extérieures de la Tour de Londres et de la White Tower

Environnement de la Tour de Londres : La City et Tower Bridge

Au moins six corbeaux dont les ailes ont été rognées sont en permanence nourris à la tour car selon une croyance, lorsque les corbeaux quitteront la tour, la monarchie s’effondrera. Ils sont sous la garde des Yeomen Warders. En plus de leurs missions cérémonielles, les Yeomen Warders (gardes de la Tour) assurent les visites guidées de la forteresse. Selon l’Historic Royal Palaces plus de 2,4 millions de visiteurs ont visité la tour de Londres en 2010.

Trouverez-vous l’animal sur la photo ci-dessous ?

La ménagerie royale est référencée pour la première fois lors du règne d’Henri III. En 1251, la ménagerie accueillit un ours polaire, offert par le roi de Norvège, qui attira l’attention des Londoniens lorsqu’il allait pêcher dans la Tamise. Trois ans plus tard, le roi ordonna la construction d’un abri pour un éléphant offert par le roi de France, mais ce dernier ne survécut que deux ans en Angleterre. L’emplacement exact de la ménagerie médiévale est inconnu bien que les lions aient été abrités dans la barbacane connue sous le nom de Lion Tower. La collection royale fut grossie par des présents diplomatiques dont trois léopards offerts par l’empereur du Saint-Empire romain germanique. Au xviiie siècle, la ménagerie fut ouverte au public ; l’entrée coûtait trois pennies ou l’apport d’un chat ou d’un chien pour nourrir les lions. Le dernier animal fut déplacé en 1835 à Regent’s Park après qu’un lion eut été accusé d’avoir mordu un soldat. Le gardien de la ménagerie royale avait le droit de vivre dans la Lion Tower jusqu’à sa mort. Par conséquent, même si tous les animaux avaient quitté le bâtiment depuis longtemps, la Lion Tower ne fut pas démolie avant la mort du dernier gardien en 1853.

Des sculptures d’animaux de la ménagerie par l’artiste Kendra Haste sont installées dans l’enceinte en guise de rappel de cette époque.

Les Joyaux de la Couronne britannique sont les attributs du pouvoir royal et les costumes de cérémonie portés par les souverains du Royaume-Uni lors du couronnement ou lors de cérémonie officielle. Les Joyaux sont parés de multiples pierres précieuses dont le diamant le plus gros du monde.

Le Cullinan est le plus gros diamant brut jamais découvert avec une masse de 3 106 carats, soit plus de 621,2 grammes. Il fut découvert le 26 janvier 1905 dans la mine Premier, située près de Pretoria (Afrique du Sud) et il porte le nom du propriétaire de la mine où il fut découvert, Sir Thomas Cullinan.

Le Cullinan I ou Great Star of Africa, qui aurait demandé huit mois de travail à trois lapidaires pour le polir et le tailler en une poire de 530,2 ct ; il est devenu la possession d’Édouard VII en 1908, et orne le sceptre impérial britannique, exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres.

cull1.jpg

Le Cullinan II ou Lesser Star of Africa, pierre de 317,4 ct. Ce diamant est actuellement serti sur la face avant de la couronne impériale d’apparat, un des autres joyaux de la Couronne britannique.

tumblr_m3u2o79mFG1rozbbxo1_12801.jpg

(La Monarchie interdit de photographier certains espaces de la Tour de Londres, notamment les Joyaux de la Couronne. Certaines de ces photos sont donc tirées de Google. Le texte est tiré de Wikipédia.)

Publicités

5 commentaires sur “Tour de Londres & Joyaux de la Couronne britannique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s